Santé, environnement et développement durable. Identifier des liens et des indicateurs pour promouvoir l’action

Cette publication traite des liens entre santé, environnement et développement durable et présente un cadre qui s’étend du domaine de l’épidémiologie à la prise de décision. Il utilise le modèle DPSEEA. Les effets sanitaires résultent d’un réseau complexe d’événements. Les interventions en santé environnementale ne devraient pas se limiter au traitement des cas et à la réduction directe de l’exposition humaine.

Les dangers liés à l’environnement peuvent être classés en “traditionnels”, typiquement associés à un sous-développement et en “modernes”, plutôt liés à un développement non-soutenable. Ce changement de types de dangers et des risques associés, liés au développement économique, intervient avant la transition épidémiologique, qui se manifeste par un passage des pathologies traditionnelles (par exemple d’origine infectieuse) à des pathologies de type chronique qui accompagnent le développement.

L’accès à la ressource en eau de bonne qualité, les mauvaises conditions sanitaires (assainissement), la contamination alimentaire par des pathogènes, la pollution de l’air intérieur (chauffage ou cuisine mal ventilés), le mauvais traitement des ordures ménagères et plus généralement des déchets, ne sont que quelques exemples d’origines de risques environnementaux traditionnels. Les dangers modernes sont quant à eux liés au développement rapide sans mesure adéquate pour protéger la santé et l’environnement, ou encore par la consommation inconsidérée de ressources naturelles.

Voir en ligne : Santé, environnement, développement...(texte complet de la publication)

info portfolio

GIF - 11.9 ko
Application du modèle DPSEEA
SPIP3  Mise à jour : le 18 août 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos