L’influence du relief et des conditions météorologiques

Les émissions de polluants restant la condition sine qua non de leur concentration dans l’atmosphère, la météorologie et les caractéristiques topographiques, principalement le relief, sont les facteurs qui conditionnent la qualité de l’air d’un lieu donné. Dans l’atmosphère il existe deux types de mouvements : l’advection (mouvement horizontal) liée essentiellement aux vents et la convection (mouvement vertical) due aux échanges de chaleur.

Parmi les facteurs météorologiques il faut en retenir trois :
- L’ensoleillement peut activer les réactions photochimiques et modifier considérablement le profil des polluants ;
- Les vents peuvent agir de manière plus ou moins dispersive ;
- Les pluies peuvent également agir aussi sur le renouvellement de l’air.

Un climat océanique avec des vents dominants (globalement de la mer vers la terre) favorisera la qualité de l’air en empêchant l’accumulation des polluants au dessus d’une ville. C’est moins vrai en situation continentale, à distance des cotes. L’absence de relief peut constituer un autre élément favorable, qui se conjugue au précédant. En effet, un climat océanique en absence de relief est une situation idéale pour la dispersion rapide des polluants. A l’inverse, la présence de toute obstacle (collines ou montagnes), empêchera l’évacuation, la pire situation étant représentée par les configuration “en cuvette”, c’est-à-dire une ville entourée de montagnes.

L’altitude est un autre élément à prendre en compte à cause de son impact sur la densité, mais surtout les variations de températures qui peuvent faciliter les phénomènes des “inversions de température

Bien évidemment, les phénomènes météorologiques nécessitent une analyse plus fine :

  1. Il faut considérer les vents à faible altitude, qui agissent sur la dispersion des polluants, mais aussi ceux à plus haute altitude qui peuvent intervenir dans le transport de longue distance (ozone et particules par exemple).
  2. Les saisons et leurs caractéristiques associées (température en ensoleillement) jouent leur rôle, en particulier pour provoquer le phénomène d’inversion des températures, mais aussi pour accentuer les réactions photochimiques (ozone phénomène d’été).

2 Messages de forum

Poser une question

info portfolio

GIF - 22.8 ko
SPIP3  Mise à jour : le 18 décembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos