Caractéristiques des études d’exposition et puissance

Le sous-dimensionnement concerne la taille de l’étude par rapport à la dimension du risque que l’on cherche à mettre en évidence. Plus la taille est faible, plus l’intervalle de confiance est large. La probabilité de détecter une différence significative diminue.

Expliquez ce que signifie le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie. Quel est le paramètre important et la principale conséquence ?

138 Messages de forum

  • Le sous-dimensionnement signifie que le nombre et donc le choix de la population étudiée ne sont pas représentatifs de la population de référence (en l’occurrence les ouvriers exposés au Cr(VI)).
    Le paramètre important est la séparation des données des multiples sites en deux composantes donc deux sous-échantillons en nombre insuffisant. Or on sait que la conséquence principale d’un sous-dimensionnement est l’apparition de faux négatifs... ce qui est l’effet recherché dans notre cas.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous - dimensionnement peut s’entendre comme une production expresse de deux résultats différents dont l’un, biaisé est présente dans le but d’influencer les décisions. La principale conséquence est que la norme admise et validée est élevée par rapport au risque de santé

    Répondre à ce message

  • Le terme de sous-dimensionnement signifie que l’étude concerne un échantillon de taille trop réduite, par rapport au risque de survenue de cancer, qui est un phénomène rare. De cette manière, la taille de l’échantillon est trop faible pour révéler un nombre conséquent de cas, ce qui peut permettre d’éviter une remise en cause des normes d’exposition en vigueur.

    Répondre à ce message

  • le terme sous-dimentionnement designe une mauvaise evaluation (risque sous estimé) de l’etendu du risque encouru par les individus.le seuil d’exposition constitue le parametre important et la principale consequence est l’augmentation de l’exposition au risque de cancer du poumon

    Répondre à ce message

  • le terme sous dimensionnement d’une étude est une étude avec un échantillon failble et non représentatif.
    ceci a un effet sur la puissance de l’étude et a pour conséquence une erreur de type I ou alpha qui donne lieu a des faux négatifs

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude signifie que la population étudiée n’est pas de taille suffisante pour conclure sur une augmentation du risque de cancer. Dans l’étude révisée, les auteurs ont divisé les données consduisant à un sous dimensionnement qui permet alors de conclure à l’absence de risque.

    Répondre à ce message

  • Pour qu’une étude épidémiologique soit exploitable, il faut qu’un certain nombre de conditions soient réunies. Parmi celles-ci, la taille de l’échantillon de la population étudiée doit être suffisamment importante que l’évènement rare recherché se produise, et puisse être testé statistiquement avec significativité.

    Le terme "sous dimensionnement" signifie donc que la taille de l’échantillon de personnes était trop réduite pour établir un lien de causalité indiscutable.

    Le paramètre important c’est donc la taille de l’échantillon (nombre d’individus suivis) et la principale conséquence un manque de puissance de l’étude.

    Répondre à ce message

  • L’objectif de cette étude commanditée par l’industrie est connue : orienté vers les intérêts de ces firmes. En conséquence, le dispositif méthodologique manque d’une part d’objectivité et de neutralité, et d’autre part n’inclue pas tout l’arsenal nécessaire à obtention des résultats complets, détaillés, profonds. Le dispositif a été ainsi "amputé" intentionnellement. Le paramètre important est la méthodologie de l’étude. La conséquence est la fiabilité de l’étude d’une part et d’autre part, l’entrave des résultats à la mise sur pied d’une législation plus juste et scientifiquement fondée.

    Répondre à ce message

  • sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que les conditions définies sont insuffisantes pour obtenir une réponse donc un résultat. Le paramètre important, c’est la réduction de la taille de l’échantillon concerné par l’étude. La conséquence de la non représentativité de l’échantillon, c’est bien entendu l’apparition des biais de sélection, ce qui entraîne la non fiabilité des résultats.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous dimensionnement signifie la diminution du nombre de cas étudiés ce qui minimise l’impact que le chlore pourrait avoir sur les ouvriers. En effet, ce sous dimensionnement affecte le ratio dose –effet, ce qui entraine une mauvais interprétation de des résultats obtenus et par conséquent, le seuil fixé ne sera pas suffisant pour protéger les ouvriers.

    Répondre à ce message

  • Le terme de sous-dimensionnement de L’etude revisée proposé par l’industrie signifit une modification à la baisse ou la hausse des données des parametres significatifs selon les cas en vue de diminuer puissance de l’etude. Dans ce cas precis,le parametre important est le odds ratio. Sa revision à la baisse aura pour consequence principale une norme moins sevère et donc une moindre influence de ses normes sur l’utilisation du Chrome hexavalent dans l’industrie. L’utilisation du Chrome connaitra une legère baisse mais restera insignifiant pour preserver la sante des ouvriers.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimentionnement fait référence à la faiblesse de l’échantillonage de cette étude. Le paramètre important est le niveau d’exposition dans les usines choisies et la conséquence principale est de sous-évaluer les effets de la substance étudiée (le chrome) sur la morbidité et la mortalité.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement s’explique l’utilisation de niveaux d’exposition bien en dessous des normes actuelles. Comme paramètre principale dans cette étude, on a l’exposition des ouvriers au Cr(VI) dont la première conséquence est la mortalité.

    Répondre à ce message

  • Sous dimensionnement de l étude révisée signifie la diminution de la valeur et de l exactitude de l étude dans le but de donner des valeurs non exactes et qui sont en faveur de l industrie .le paramètre important est le seuil d exposition au Cr VI en milieu professionnel la principale conséquence est le risque d augmentation de cancer du poumon.

    Répondre à ce message

  • Séparation de données en deux ce qui a réduit la taille de l’étude en conséquence, sous- estimation de la dimension du risque que représente le chrome hexavalent, et donc le ralentissement de processus de promulgation d’une norme par l’OSHA.

    Répondre à ce message

  • L’étude révisée proposée par l’industrie a généré des résultats qui ont été catégorisés selon des critères propres : les résultats à présenter à l’agence et les résultats internes. Les 2 types de résultats parlent de la relation entre le niveau d’exposition des ouvriers et le risque de cancer mais les lieux de mesure de cette exposition et les résultats diffèrent selon l’interlocuteur. Ceci étant, les données sont faussées et la norme éditée erronée.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que le risque de cancer a été sous évalué par rapport à la réalité du niveau d’exposition. La conséquence c’est l’inefficacité des règles prises, car ne répondant pas à la situation réelle.

    Répondre à ce message

  • C’est à dire statistiquement pas signifiant car évalué sur un trop petit nombre de personnes.
    Le paramètre important est le faible taux d’exposition au chrome, qui malgré tout entraîne des cancers.
    La principale conséquence est que l’industrie si cela est connu et reconnu se verra infliger des normes plus contraignantes pour protéger ses ouvriers.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement d’étude de mortalité implique un nombre de personnes inclues plus faible, diminuant ainsi la puissance et la portée des résultats obtenus, ceux-ci étant statistiquement plus faibles que s’ils avaient été présentés de façon "agrégée".

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement de l’étude sous entend une diminution de la puissance. Cela pourait se traduire par une réduction de la taille de l’échantion. En somme, la principale conséquence est finalement l’introduction de biais dans les résultats.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement signifie que la taille de l’étude a été réduite, en d’autre termes, dans l’optique de réduire les risques dues aux études, on peut procéder à un sous-dimensionnement. Tout ceci a un impact sur la crédibilité des résultats en ce sens que les chances de détecter une anomalie deviennent minimes. En d’autres termes, ceci réduit les chances de détecter une anomalie

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement renvoie à une falsification des données tendant à une sous-estimation des effets. Le paramètre important est la corrélation dose-effet. La principale conséquence est la sous-estimation des normes autorisées.

    Répondre à ce message

  • le terme sous-dimensionnement de l’étude revissée proposée par l’industrie,signifie que l’importance et l’ampleur de cette étude n’ont pas été respectées c’est à dire pas pris en compte.

    Répondre à ce message

  • sous-dimensionnement trucage des résultats, sous estimation de l’effet du produit, réduction des valeurs nocives du produit. le paramètre important c’est la valeur nocive du produit et la principale conséquence c’est le biais des informations.

    Répondre à ce message

  • "Sous dimensionnement" implique la relation de la taille de l’échantillon étudiée et le nombre d’ouvriers exposés au Cr(VI) courant un risque de cancer. La conséquence principale d’un sous-dimensionnement est l’apparition de faux négatifs due à la petite taille de l’échantillon.

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement fait référence à la sous-estimation des résultats de l’étude. La principale conséquence est la remise en cause des résultats des études scientifiques par l’industrie.

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement est la réduction de la taille de l’echantillon qui diminue le pouvoir d’avoir des résultats significatifs. Elle conduit donc a des faux négatifs

    Répondre à ce message

  • Dans ce contexte le sous-dimensionnement indique un manque de puissance statistique, de représentativité.
    Le paramètre important est l’exposition des ouvriers au Cr(VI) qui a été dissimulée en n’ayant pas présenté des résultats consolidés.

    Répondre à ce message

  • lele sous-dimentionnement de l’étude veut dire, une une stratification de l’échantillon soumis pour étude

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que les études ont été modifiées.
    Le paramètre important est l’Odds ratio.
    La conséquence principale est le risque de cancer.

    Répondre à ce message

  • En séparant les deux cohortes et en les analysant séparément, les résultats obtenus pour la cohorte américaine ne sont pas statistiquement significatif car le nombre de personnes constituant cette cohorte est insuffisant.
    Le ratio de mortalité standardisé ainsi obtenu n’est pas significatif et indique à tord une augmentation du nombre de décès par cancer du poumon pour les fortes expositions seulement.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude signifie que l’étude ne pourra pas avoir la puissance souhaitée. Le principal critère est la taille de l’échantillon, qui est trop faible pour dresser des conclusions suffisantes. Au final, on risque d’obtenir un intervalle de confiance beaucoup trop large et donc un résultat peu significatif.

    Répondre à ce message

  • Afin de réaliser une étude « sérieuse » sur un risque auquel est soumise une population, il faut constituer un échantillon représentatif de cette population. Pour cela il faut dimensionner l’échantillon (décider de sa taille) et choisir au hasard les personnes constituant l’échantillon. Une étude sous-dimensionnée revient donc à la définition d’un échantillon trop petit et une diminution de la puissance de l’étude : les résultats ne pourront pas être significatifs.

    Répondre à ce message

  • Expliquez ce que signifie le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie :étude faite sans tenir compte de la réalité.le paramètre important est l’étude de la mortalité à des seuils faibles d’exposition ; la principale conséquence c’est de découvrir une augmentation significative du risque de cancer du poumon chez les ouvriers exposés au Cr(VI), pour des niveaux d’exposition bien en dessous des normes actuelles ce qui a valu que ces résultats soient dissimulés

    Répondre à ce message

  • Le terme signifie que les données sont non pertinentes et insuffisantes ne respectant pas les procédures réglementaires fixées pour apprécier une étude. C’est à dire la taille de l’étude par rapport à la dimension du risque que l’on cherche à mettre en évidence.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement d’une étude est un procédé qui consiste à distinguer des données issues d’une même étude : l’échantillon (paramètre important) est alors plus petit, ce qui induit une perte de puissance (principale conséquence) et aboutit finalement à une sous-estimation du risque.

    Répondre à ce message

  • Ce terme désigne la finalisation et la mise à jour des effets toxicologiques d’un gaz fondamental. Le paramètre important et la principale conséquence sont respectivement la classification du chlorure de vinyl (composé organique volatil) comme un polluant très cancérigène. En outre, il sous estime aussi le risque de cancer pouvant touchés d’autres organes de l’organisme humain et animal autre que le foie.

    Répondre à ce message

  • Face à la menace d’une réglementation plus stricte, l’industrie du chrome a lancé un programme visant à contester les preuves scientifiques à l’appui d’une norme plus protectrice.
    Les études financées par des sponsors privés cherchent à influencer l’action publique vers une réglementation moins contraignante et qui aura moins d’incidences financières.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement concerne la taille de l’étude par rapport à la dimension du risque que l’on cherche à mettre en évidence. Plus la taille est faible, plus l’intervalle de confiance est large. ce qui à pour conséquence de diminuer la probabilité de détecter une différence.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement est la taille de l’étude par rapport à la dimension du risque que l’on cherche à trouver. Le sous -dimensionnnment peut modifer les conclusions.
    Le financement privé est le parametre important .Les resultats publies seront sous l’influence du financeur.

    Répondre à ce message

  • le sous dimensionnement de l’étude révisée par l’industrie signifie que les résultats de l’étude ne sont pas apprécier à leur juste valeur.ils ont été sous estimés ,réduits.le paramètre important c’est le seuil d’exposition qui à mener à la réglementation des normes.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie qu’il ya une réduction de la taille de l’échantillon et les sites pouvant présenter de résultats sygnificatifs ont été écartés.

    Répondre à ce message

  • Sous-dimensionnement : La choix d’une partie des donnees et pas l’ensemble dont les resultats sont statistiquement non-imortants que ceux pris de l’ensemble de donees.

    Le parametre important est que l’échantillon de petite taille empêche de régression logistique.

    La principale consequence a ete un resultat faux-negatif montrant une difference statistiquement non-importante.

    Répondre à ce message

  • les données ont été séparées et réduites à une valeur moindre. Le fait que l’étude soit divisée montre la volonté de minimiser l’impact des résultats en évitant toute analyse globale et toute comparaison. Le poids de l’étude dans sa globalité a plus d’impact que lorsqu’elle est divisée et perd en références.

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement concerne la taille du groupe étudié. En diminuant la taille du groupe, la probabilité de détecter une anomalie (ici le cancer) diminue. Ainsi soi le risque sera sous-évalué.

    Répondre à ce message

  • sous dimensionnement de l’étude veut dire réduire la taille de l’échantillon ou éclater les résultats de l’étude le rendant statistiquement non représentatif

    le paramètre important est la baisse de la mortalité spécifique et la principale conséquence est qu’il ne va pas y avoir une baisse de la norme pour protéger les ouvriers

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude révisée signifie le rejet d’un certains nombre de cas par l’industrie pour minimiser l’impact des substances dangereuses sur la santé et par conséquent réduire ou reporter les mesures de protection en faveur des ouvriers.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que les données rentrant dans le processus de l’étude comme l’echantillonnage et le temps sont faible pour obtenir une résultat statistiquement fiable. Le parametre important est qu’il faut un maximum d’annee ( au moins 20 ans) pour détecter un cancer d’origine professionel. Alors la principale conséquence de cette étude révisée est qu’elle a fourni des resultats faussent qui vont impacter la vie des travailleurs de l’usine.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimentionnement de l’étude conciste :
    1. à la séparation des résultats de la cohorte (E-Unis et Allamagne) en 2 différents rélultats pour chaque pays.
    2. à la dissumulation des résultats du niveau d’exposition intermédiaire des travailleurs de l’étude.
    Par conséquant, les résultats de l’étude se présentent affaiblis et faux et montrent seulement un risque lié à un grand niveau d’exposition (>5,8 mg/m3).

    Répondre à ce message

  • Le terme sous dimensionnement signifie qu’après séparation des données, la taille de l’échantillon étudié (population) est insuffisante, ce qui est une des causes d’erreur donnant lieu à des faux négatifs. En effet on doit toujours veiller à atteindre le seuil de significativité statistique.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie ici signifie que l’étude a été menée en deux sous-parties : une étude à des taux d’exposition élevé et une autre à des taux d’exposition faible.

    Le paramètre important est le taux d’exposition. La principale conséquence est que l’on observe des risques élevés de mortalité associé au cancer de poumon pas seulement chez des travailleur avec des taux d’exposition élevé mais également à taux d’exposition faible.

    Répondre à ce message

  • L’expression sous dimentionné de l’étude proposée par l’industrie traduit la volonté de publication des résultats favorables à l’entreprise. Résultats qui permettrait à l’agence spécialisée d’augmenter le seuil d’exposition dans la norme définitive.

    Répondre à ce message

  • L’industrie considère que la non-prise en charge des données issues des 4 sites manquants ne permet pas une évaluation correcte des données agrégées.
    Au bilan, les seuils d’exposition en milieu professionnel n’ont pas évolués et le risque est sous-évalué encore aujourd’hui.

    Répondre à ce message

  • Le terme "Sous- dimensions" signifie la taille de l’etude est faible par rapport a la dimension de risque, l’etude chronique a besoin d’etude de longue temps par rapport doses et exposition professionnel ce qui a manque cette etude et influence les rsultats et l’intervalle de confiance

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimentionnement de l’étude révisée veut dire que la taille de l’échantion soumise à l’étude a été minimisée (n’est pas représentative), ce qui a une conséquence , la fiabilité des résultats. le pouvoir cancérogène du produit sera sous-estimé qualitativement et quantitativement.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude peut signifier que plusieurs points que l’étude devrait tenir compte ont été pas touchés ou juste aborder dans un bref délai (pas d’approfondissement sur certains points ou sous évalués).
    Ces points peuvent être par exemple : les mesures de doses exactes, les impacts sanitaires et environnementaux des polluants. Le paramètre important dans ce cas peut-être la valeur de la dose la plus petite pour laquelle apparaisse des effets (qui pourrait être surélevée) ou la valeur toxicologique de référence (VTR) car, une décision réglementaire imposerait des conditions que l’industrie aurait du mal à respecter.

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement signifie que les échantillons des études ne sont pas répresentatif de la population de reference (ni en qualité , ni en quantité). Dès lors, les résultats sont sous estimés. Il faut aussi retenir la division des échantillons en 2 sous groupes distincts : l’un aux résultat "positifs" pour l’industrie (qui est donné à l’organisme chargé de mettre en place la norme) et l’autre aux résultats "négatifs" , cachés .

    Répondre à ce message

  • L’étude révisée par l’industrie ne retient que les résultats des 2 usines au lieu des 4. Ceci a pour effet de réduire le nombre de personnes soumis à l’étude et la représentativité de cette population. D’où un sous-dimensionnement de l’étude. La puissance de l’étude est ici le paramètre important.
    En effet, la taille de l’échantillon est alors faible, d’où un ratio malades et non malades inadapté. En outre, la constitution de la cohorte à partir d’ouvriers issus de plusieurs sites permettait de diversifier leurs caractéristiques et donc d’avoir un groupe représentatif de la population.
    La puissance de l’étude n’est pas satisfaisante d’où des risques de biais possibles et une distorsion dans la mesure de l’OR (valeur ici sous-estimée).
    La puissance de l’association entre l’exposition et la pathologie ne peut être démontrée que si le nombre d’individus étudiés et la durée sont suffisants pour qu’une fraction significative développe la maladie.
    Les résultats révisés mettent en exergue une association statistiquement significative pour une exposition élevée > 5,8µg/l, mais la force de l’association est plus faible OR = 6,9 (au lieu de 20,2) avec un intervalle de confiance à 95% de l’OR [2,6 – 18,2] ne contenant pas 1.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie s’explique par la taille de l’étude permettant d’exprimer le risque recherché. Plus celle-ci est petite, plus l’intervalle de confiance est large. Le paramètre important est l’odds ratio qui a baissé avec comme conséquence la sous-estimation de la force de l’association exposition-maladie.

    Répondre à ce message

  • - On parle de sou-dimensionnement lorsque l’échantillon est constitué au sein du sous ensemble de population le plus directement concerné par le problème étudié,
    - le paramètre important est la taille que l’on doit donner à l’échantillon pour disposer d’une estimation satisfaisante des caractéristiques de la population étudiée avec une précision acceptable.
    - La principale conséquence est que ceci modifie dans un sens ou dans l’autre la qualité de l’estimation donnant lieu à des faux négatifs.

    Répondre à ce message

  • le sous dimensionnement fait évoquer la notion de la taille de l’échantillon qui est faible en effectifs ne permettant pas d’avoir des résultats significatifs.
    Le paramètre important est le niveau de significativité statistique requise moins de 5% de probabilité que l’hypothèse nulle ne soit vérifiée.
    La conséquence est la présence d’erreur de type alpha donnant lieu à des faux négatifs

    Répondre à ce message

  • Le terme de sous-dimensionnement et définit comme une mauvaise estimation de risque due a la taille réduite de la population considéré comme échantillon. Cela peut falsifie les résultats d’une étude d’évaluation d’un risque et par conséquence la diminution de la crédibilité de l’étude.

    Répondre à ce message

  • le sous-dimensionnement de l’etude se signifie la presence des facteurs qui peuvent se trouver comme facteurs qui influencent les resultats des l’etudes et modifient les conclusions et qui representent des sous-dimensions et qui ne sont pas apparaient en clair le parametre imporatant c’est le dose de l’exposition au Cr(VI) et la principale consequence est l’effet cancerogene de Cr(VI) et son impact au developpement de cancer de poumon

    Répondre à ce message

  • Ce terme de “sous dimensionnement” désigne le fait de ne considérer que des données insuffisantes ou statistiquement non significatives qui influent sur la conclusion finale de l’étude et la mise à jour des effets toxicologiques du Chrome hexavalent.
    Le paramètre important et la principale conséquence sont respectivement la classification du chrome hexavalent comme polluant très cancérigène et la sous estimation du risque de cancer du poumon chez les ouvriers qui y sont exposés.

    Répondre à ce message

  • Ici le terme sous dimensionnement s’explique par le fait que l’étude n’a été réalisé que dans quatre usines ou l’exposition était jugée faible. Donc l’échantillon pris n’est pas statistiquement représentativité de l’ensemble des usines du pays. Et ensuite la façon de présenter les résultats de façon séparée.
    Dans ce type d’étude, le paramètre le plus important est la représentativité de l’échantillon étudié et l’interprétation des résultats.

    Répondre à ce message

  • Ce terme décrit le stratégie adopté par les industriels pour éviter montrer les résultats des études de mortalités des quatre usines, qui montraient une augmentation de risque de cancers du poumon pour les ouvriers exposés à des concentrations bien en dessous de la norme. En divisant le total des individus affectés par deux cohortes, ils baissent la signification statistique des données et montrent les résultats selon sa convenance, dans un moment et avec un contenu « arrangés » pour éviter le durcissement de la réglementation (notamment évitant de montrer le groupe le plus affecté). En ayant une date limite légale pour l’instauration de la valeur limite, l’OSHA n’a pas d’autres moyens pour changer la valeur établie en 1943, donc elle reste inchangée pour le plus grand bénéfice des industriels.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement d’une étude est une des causes d’erreur de type α, soit donnant lieu à des faux négatifs. En effet il sert à relativiser le risque en diminuant la taille d’une étude car le choix de la taille représente le compromis entre l’efficience et l’assurance de pouvoir obtenir des résultats significatifs. Une taille insuffisante de l’échantillon de la population étudiée (parfois de l’étude elle-même) peut réduire la possibilité de détecter une différence, qui peut pourtant être réelle. Ce qui semble être en droite ligne vis à vis de l’attente de l’industrie qui propose cette révision.

    Répondre à ce message

  • Sous-dimensionnement signifie que les deux composantes renferment des données statistiquement différentes et sont d’importance inégale, en d’autres termes sont disproportionnées et que les résultats issus de leurs études ne sont pas comparables. La première publication mentionne des résultats où il n’y a pas risque de cancer et la deuxième publication mentionne d’après ses résultats que le risque du cancer du poumon est statistiquement élevé seulement en cas de forte exposition
    Le paramètre important et la conséquence : c’est que les données résultants de ces études sont biaisées et ne devraient pas servir à prendre une décision. La méthodologie et la réprésentativité des échantillon sont mise en cause.
    la conséquence c’est qu’à base de ces données on va tirer une fausse conclusion et par là les bonnes décisions ne seront pas prises ;

    Répondre à ce message

  • sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que l’échantillon de la population étudiée n’est pas représentatif de la population de référence .
    Le paramètre important est le niveau d’exposition des ouvriers et la conséquence principale est les effets de la substance étudiée .

    Répondre à ce message

  • Sous-dimensionnement égal moins de puissance statistique.

    Répondre à ce message

  • Ici le "sous-dimensionnement" peut signifier la sous-évaluation des résultats de l’étude révisée proposée par l’industrie qui considére le taux d’exposition non dangeureux. Cela explique que le paramétre qui compte le plus pour les industriels est de garder un processus de production réquérant un niveau d’exposition au chrome qui est cancérigéne, même si cela coûte la vie des employés manipulant ou étant éxposé à cette substance toxique.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement signifie que :
    - tant l’échantillon de base permettait d’avoir des résultats statistiques viables (à savoir une augmentation significative du risque de cancer des poumons chez les ouvriers exposés à la substance, pour des niveaux d’exposition bien en dessous des normes actuelles),
    - tant la séparation des données issues des multiples sites ne permettait plus d’attendre ces résultats du fait du nombre réduit de sujets dans l’études et des critères de choix des paramètres pris en compte lors de la séparation (possibilité de garder uniquement les sujets les moins exposés pour réduire les effets comptabilisés).

    Le paramètre important est que lors de la séparation des personnes le sous dimensionnement a amené à des résultats profitables à l’industrie, qui réduisait les risques d’exposition, allant même jusqu’à faire disparaitre les résultats pour la partie intermédiaire. Ainsi les industriels ont pu indiqué que les risques n’étaient pas si élevés et ralentir la promulgation d’une norme par l’OSHA,

    Répondre à ce message

  • L’industrie a procédé à une séparation des cohortes en sous-groupes afin de réduire volontairement les risques relatifs –plutôt les odds ratio) par comparaison de leur sous-groupe de choix(suivant l’exposition faible (moins de 1,2ùg/m3, intermédiaire b(1,2-5,8ùg/m3) versus élévée –plus de 5,8ùg/m3).Le odd ratio va en être modifié. Par ailleurs, le sous-dimensionnement d’une étude est une des causes d’erreur de type α, soit donnant lieu à des faux négatifs

    Répondre à ce message

  • L’industrie pour se défendre contre la menace de normes plus strictes, accusait l’OSHA de s’appuyer sur des résultats d’études de cohorte menées sur des populations d’ouvriers exposés à doses plus élevées, non représentatives des moyennes d’exposition des professionnels. De leur côté, les représentants des industrie commanditèrent une étude auprès de 4 usines présentant des niveaux d’exposition plus faibles. D’un point de vue statistique, l’étude menée n’avait aucune puissance (seulement trois cas de cancers dans une des usines), on parle alors de sous-dimensionnement de l’étude.
    La principale conséquence est qu’aucune valeur statistique ne peut être dérivée d’une étude aussi limitée.

    Répondre à ce message

  • Classiquement, un dimensionnement d’étude est façonné afin d’obtenir un résultat qu’on veut atteindre.Dans le cadre qui nous intéresse, un sous-dimensionnement (Arrangement des résultâts pour un autre angle d’interprétation) a été utilisé afin de masquer un résultat qui s’avère être à l’encontre de l’intérêt de l’industrie.
    Le paramètre important est le nombre de cas.
    La conséquence est que lorsque le sous dimensionnement de l’étude a été fait, il est fort certain que le premier groupe de résutâts envoyé à l’OSHA n’était composé que très peu de cas, et le deuxième groupe de résultats (non envoyé à temps) renferme le plus grand nombre de cas et il est évident que le terme de science selectionnée attribué à l’article soit bien plus que justifié car les données fournies seront tendantielles.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement voudrait relever que l’ampleur de l’étude a été réduite, circonscrite, ce qui en soi peut entraîner des biais par lèse avec comme conséquence la minimisation de l’impact sanitaire par rapport aux données enregistrées depuis plus de 50 ans

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie est la non représentativité de l’échantillon considéré pour faire l’étude. La puissance statistique est donc faible.
    Le paramètre important est la taille de la population, le nombre d’individus considéré dans cette étude. La conséquence du sous dimensionnement est l’obtention des résultats non fiables, sans confiance et donc biaisés.

    Répondre à ce message

  • le terme sous dimensionnement veut dire séparer une étude en plusieurs parties et les confiés à différents chercheurs sous la supervision d’un coordinateur qui qui publiera les résultats progressivement en commençant par celles qui apporte de fausses informations et de les renforcer par d’autres plus crédibles.
    le paramètre le plus important est d’acheter le droit des données brutes donc de les protéger confidentiellement sous la loi. la principale conséquence c’est que le public n’aura pas accès à ces données.

    Répondre à ce message

  • Sous dimensionnement de l’étude signifie la réduction de la taille d’échantillon de la population étudiée ce qui peut influencer sur la puissance de l’étude (moins puissance statistique)
    Taille insuffisante peut réduire la possibilité de détecter une différence
    Ceux-ci peuvent donner lieu à des faux négatifs

    Répondre à ce message

  • L’étude commanditée par la justice a été sous-dimensionnée parce qu’elle prend en compte seulement quatre échantillons où l’exposition est considérée faible. L’échantillon est sous-dimensionnée par rapport à la population.
    La principale conséquence est que les résultats de l’étude peuvent conduire à une sous-estimation du risque de cancer du poumon pour des expositions professionnelles au chrome hexavalent.

    Répondre à ce message

  • le terme sous dimensionnement signifie une faible puissance de l’étude. Le paramêtre important serait la représentativité de l’échantillon et la conséquence serait l’impossibilité de généralisation des résultats

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement
    Le sous-dimensionnement de l’étude révisée signifie que les conditions définies sont insuffisantes pour permettre d’avoir un meilleur résultat.
    Le paramètre important, c’est la réduction de la taille de l’échantillon concerné par l’étude. La principale conséquence de l’échantillon, c’est l’apparition des biais de sélection, ce qui indique ce qui la non fiabilité des résultats.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie veut dire que la taille de l’échantillon de l’étude est trop faible, par rapport au risque de survenue de cancer que l’on cherche à prouver. Plus la taille de l’échantillon est faible, plus la probabilité de trouver une différence significative est faible.

    Répondre à ce message

  • L’étude a été sous-dimensionnée, car les données relatives aux groupes ont été séparées. Par conséquence, la dimension de l’échantillon (le paramètre important) résulte trop réduite ; ça se traduit en perte de significativité statistique, avec une sous-estimation du risque. Pour obtenir des études plus fines, il faut accroître la taille du groupe analysé. Cette action nous permet d’augmenter la puissance de l’étude et de réduire les faux négatifs.

    Répondre à ce message

  • La représentativité de l’échantillon est l’une des conditions de base pour juger la pertinence d’une étude épidémiologique. Dans le cas étudié, nous avons soulevé un sous-dimensionnement de l’étude révisée proposé par l’industrie. Il s’agit en effet, du choix d’un échantillon de taille inférieure par rapport au risque de survenu du cancer. L’industrie a ainsi divisé les données de l’étude en deux afin de conclure l’absence de risque et influencer de cette manière la décision de l’OSHA pour éviter une norme restrictive.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement concerne la taille de l’étude ; car les industriels ont commandés une étude concernant la mortalité des travailleurs dans 4 usines. La réduction de la taille de l’échantillon permet d’avoir une réponse statistique plus large.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement dans ce cas se rapporte à une stratégie de dissimulation dans la mesure où en prenant un échantillon plus petit et incluant un environnement déjà régulé, la probabilité de mettre en évidence un nombre conséquent de cas exposés et affectés est alors réduite. La conséquence est un résultat faussé pouvant limiter l’influence (positive) sur les procédures règlementaires publiques et retarder l’échéance de réviser les normes d’exposition.

    Répondre à ce message

  • Si je considère que le dimensionnement consiste à définir les meilleurs conditions d’étude pour obtenir la puissance suffisante qui garantit un résultat ou une réponse ; je pourrais dire à contrario que le sous-dimensionnement vise à diminuer la puissance (soit en diminuant les coûts, l’étendu de l’échantillonnage ou en séparant les données issues des multiples sites).
    La conséquence pourrait être la modification des résultats ou conclusions ; l’impact négatif sur la prise des mesures de sécurité et l’établissement des normes y relatives ; l’augmentation des biais ; etc.

    Répondre à ce message

  • ce terme signifie que les études ont été sectionné,au lieu d’une analyse tenant compte des 4 sites par exemple ,on a juste divisé en deux et deux sites par groupe.en prenant au cas par cas on se demande si elle est représentative

    Répondre à ce message

  • Le terme sous dimensionnement de l’étude signifie que la taille de l’échantillon est inférieure à la taille normale requise pour pouvoir être représentatif de la population d’intérêt.
    Le paramètre important est le risque relatif(RR) qui est sous-estimé avec le sous dimensionnement, introduisant ainsi des erreurs de type alpha :résultats biaisés.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous dimensionnement de l’étude signifie que la taille de l’échantillon est inférieure à la taille normale requise pour pouvoir être représentatif de la population d’intérêt.
    Le paramètre important est le risque relatif(RR) qui est sous-estimé avec le sous dimensionnement, introduisant ainsi des erreurs de type alpha :résultats biaisés.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement suppose la réduction du champ d’action d’une étude.
    Ce paramètre est l’étude de la mortalité dans quatre usines où l’exposition était considérée faible, mais n’a pas fourni à temps les résultats à l’organisme compétent (l’OSHA), malgré les demandes répétées de celui-ci, justement pour ce type de données.
    La conséquence est que cette étude a révélé une augmentation significative du risque de cancer du poumon chez les ouvriers exposés au Cr(VI), pour des niveaux d’exposition bien en dessous des normes actuelles.

    Répondre à ce message

  • L’étude révisée proposée par l’industrie est sous-dimensionnée en terme d’exposition et de taille. Au départ, il y avait trois groupes étudiés : les faibles expositions, les expositions intermédiaires et les fortes expositions / an.
    Les expositions intermédiaires ont été retirées, ce qui influe sur la taille de l’étude et la précision statistique d’une part, et sur l’augmentation dose / réponse des effets cancérigènes. Il n’est donc pas étonnant que le résultat de l’étude soit "le risque de cancer du poumon est élevé uniquement dans le groupe qui a été fortement exposés".

    Répondre à ce message

  • Pour qu’une étude épidémiologique soit exploitable et significative, il faut qu’elle réponde à un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, la taille de l’échantillon de la population étudiée qui doit être suffisamment importante pour que les résultats exploités soient statistiquement significatifs. Le terme "sous dimensionnement" signifie donc que la taille de l’échantillon de personnes était trop réduite pour établir un lien de causalité pertinent. Par conséquent, le paramètre important c’est donc la taille de l’échantillon et la principale conséquence est une manque de puissance de l’étude.

    Répondre à ce message

  • Dans cet article, le sous-dimensionnement est exprimé par le fait que les résultats ont changé quand la cohorte multi-plan a été divisée en deux composantes statistiquement de faible puissance, puis publiées séparément...

    En conclusion, un paramètre important est la taille de l’échantillon. En effet, plus l’échantillon est petit, plus l’intervalle de confiance est large et donc moins l’étude est représentative.

    Répondre à ce message

  • En séparant les données issues des multiples sites en deux composantes, on a diminué le nombre de données augmentant l’intervalle de confiance. On a donc sous-dimenssionné statistiquement l’étude et donc sous-évalué les valeurs obtenues.

    Répondre à ce message

  • Le therme sous dimensionnement de l’étude revisée signifie que les données épidemiologiques issus de l’étude ont été revus à la baisse les rendant ainsi insignifiants.
    Le parametre important serait alors le seuil d’exposition.
    La principale consequence serait pour l ’industrie la flexibilité des normes d’utilisation du chrome d’ou un profit énorme.Mais la population serait encore plus exposée au risque de cancer.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement dont il est question ici concerne la taille de l’étude par rapport au risque encouru. Il s’agit de mettre en relation la taille de l’étude et l’intervalle de confiance y afférent. Ces deux entités ont des comportements antagonistes. Plus la taille est faible, plus l’intervalle de confiance est large.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude signifie que la population d’étude a été réduite et suivi sur une courte période ceci dans le but de baisser la puissance statistique des résultats. Le paramètre important ici est le niveau d’exposition et sa principale conséquence est la sous-évaluation des risques encourus par les travailleurs du secteur concerné.

    Répondre à ce message

  • le terme sous dimensionnement signifie que l’industrie a tenté de réviser les études avec des normes qui l’arrangent.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que l’étude n’a été conduite que sur une taille insuffisante de l’échantillon de la population étudiée (de taille réduite, de petite taille), alors que normalement pour aboutir à de bonnes conclusions, il faut que les études soient conduites dans la durée (exposition aigue, subaiguë ou chronique), voire sur plusieurs générations. En outre, il est intéressant de noter le souci d’étudier la toxicité vis-à-vis de l’environnement, sur des espèces qui constituent les sentinelles susceptibles des symptômes préfigurant des effets sanitaires qui n’apparaitront que longtemps après.

    Une taille insuffisante de l’échantillon de la population étudiée (parfois de l’étude elle-même) peut réduire la possibilité de détecter une différence, qui peut pourtant être réelle. Il est donc impératif de procéder à des simulations pour ce qui concerne la taille et la puissance de l’étude au préalable, c’est-à-dire avant de commencer la collecte des données.

    Répondre à ce message

  • le terme sous-dimensionnement signifie une révision à la baise des normes d’exposition.
    le paramètre important est la confusion.
    la conséquence estr que les populations seront toujours exposés.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement signifie une minimisation de l’étendue de recherche dont la conséquence est l’absence de représentativité statistique de la population étudiée par rapport à la population générale.

    Répondre à ce message

  • Expliquez ce que signifie le terme sous-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie. Quel est le paramètre important et la principale conséquence ?
    Le terme sous-dimensionnement signifie que certaines valeurs de niveaux d’expositions au chrome ont été tronquées, c’est-à-dire qu’elles ont été omises de la publication, d’autres valeurs ont été revues à la baisse de sorte ne pas mettre en évidence le risque de cancer.
    Le paramètre important est l’odds ratio. L’omission ou la falsification des valeurs réels de l’odds ratio aura pour conséquence l’augmentation de la proportion d’individus qui seront atteints de cancer.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement signifie que l’étude a peu de puissance statistique. Le paramètre important est l’échantillon c’est-à-dire sa taille et sa manière de la constituer. La principale conséquence est l’erreur sur la perception de l’hypothèse.

    Répondre à ce message

  • Le terme employé pour contrer les recherches scientifiques indépendantes par l’industrie, est le fait de financer des recherches par leur demandes et surtout en leur faveur pour sous-évaluer les risques de contamination au chrome hezavalent dénoncer par la Occupational Safety et Health Administration (OSHA).
    Cela fausse l’opinion des décideurs des pouvoirs publics pour réglementer ce produit chimique aux industries utilisateurs.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimentionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que la taille de l’étude est réduite par rapport à l’étendu du risque . Le parametre important c’est la taille de l’étude , il en résulte dans ce cas que les résultats seront peu significatifs.

    Répondre à ce message

  • Le terme « Sous-dimensionnement » de l’étude révisée proposée par l’industrie signifie que les résultats sont donnés sur des effectifs faibles empêchant ainsi des conclusions statistiques.
    Le paramètre important est alors la petite taille de l’échantillon qui (ici) a des conséquences négatives sur la puissance de l’étude.

    Répondre à ce message

  • Le sous dimensionnement de l’étude signifie la non prise en compte simultanée des données des quatre sites d’étude pour présentant les résultats en un bloc. Les données ont été scindée deux sous-groupes de manière à contrôler la recherche de liaisons multiples, sans que la puissance de l’étude ne le permette. Cela reflète un certain degré de mauvaise assignation entre groupes exposés ou non. Le paramètre important est d’obtenir la puissance suffisante garantissant un résultat dans de meilleures conditions. La principale conséquence est d’avoir des résultats négatifs ou des résultats non significatifs

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement permet de faire dire à une étude des choses contraires en jouant sur la taille de l’échantillonnage (en le réduisant) et en donnant ainsi moins de puissance statistique à l’étude. Par conséquent, les résultats ont moins de chance d’être significatifs. De plus, dans cette étude il semblerait qu’il ait choisis les sites qui leur apporteraient les conclusions qui arrangeaient l’industrie. Les études sur les autres site ont fait l’objet d’un deuxième papier avec des conclusions plus dérangeantes, mais qui n’a pas été publié tout de suite.

    Répondre à ce message

  • L’étude commandée par l’industrie a trouvé une augmentation du risque d’apparition du cancer des poumons pour les ouvriers exposés au Cr(VI). Afin de modifier sa conclusion, les données ont été séparées en deux ce qui a eu pour effet de sous dimensionner l’étude c’est-à-dire que le nombre d’ouvrier sélectionnés pour l’étude n’est pas suffisant ce qui implique un résultat statistique erroné.

    Répondre à ce message

  • le terme sous dimensionnement signifie que la taille d’échantillon a été réduite.

    le odd ratio obtenu dans la publication révisée est moins alarmiste (6,9 au lieu de 20,2) et par conséquent le processus de publication de la norme a été ralenti.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement signifie ici que l’étude a été valorisée qu’après réexamen
    Le paramètre important ici est que. les résultats de la première étude ont été utilisés par l’industrie pour ralentir le processus de promulgation d’une norme par l’OSHA. Le second a été dissimulé jusqu’à ce qu’il soit accepté pour publication dans un journal scientifique, intervenue après la date limite pour la prise en compte dans la procédure

    Répondre à ce message

  • Sous-dimensionner signifie sous-estimer. Si le terme est employé dans le cadre d’une étude, on peut dire que taille de l’échantillon est très petite par rapport à la population étudiée (les ouvriers exposés au cancer)
    Le paramètre important c’est la taille de l’échantillon et la principale conséquence est l’inexactitude des résultats de l’étude

    Répondre à ce message

  • On peut parler de sous dimensionnement de l’étude car une étude qui a été réalisé au même moment a donnée lieu à deux publications différentes. La première "étude négative statistiquement faible puissance" avec des résultats utilisé par l’industrie et le deuxième papier "deux strates d’expositions à partir du rapport final". Celà a permis de tromper le public en laissant croire que le risque de mortalité été élevé que pour les travailleurs avec des antécédents d’expositions très élevés.
    Cette étude a eu pour conséquence de remettre en cause la capacité du gouvernement à mettre en place des régles de santé publique.

    Répondre à ce message

  • Dans l’étude révisée proposée par l’industrie, les données des 4 sites ont été analysées séparément en 2 composantes. La taille de l’échantillon s’est donc retrouvée diminuée par 2 dans chaque étude. Le terme "sous-dimensionnée" signifie que la taille de l’échantillon était ainsi trop petite pour obtenir des résultats statistiquement significatifs. D’autant plus que les résultats peuvent être moins francs (diminution de la force de l’association). Ces deux éléments compromettent la détermination du lien de causalité entre l’exposition et l’effet.

    Répondre à ce message

  • le sous-dimensionnement signifie une sous estimation du risque(cas développant le cancer sous estimé). le paramètre important est le seuil dont la dose admissible modifié ce qui augmente un risque de surdosage donc du cancer et même des affections aiguës.

    Répondre à ce message

  • Le terme sou-dimensionnement de l’étude révisée proposée par l’industrie consiste à minimiser les effets carcinogènes du poumon du produit. Ceci peut se manifester par la diminution du seuil de taux d’exposition ou valeur limite par l’industrie ou la diminution de nombre de cas de morts par cancer du poumon dû au produit. Il consiste aussi à trouver des causes comme anti-résultats réels des effets du produit pour retarder la publication et l’officialisation de résultats d’études.
    Le paramètre important est le temps et sa principale conséquence est la réaction carcinogène du produit en fonction du taux d’exposition, risque encouru à partir de l’exposition intermédiaire engendrant ainsi à la diminution de norme d’exposition menaçant l’industrie au niveau du temps de travail des ouvriers pour en limiter.

    Répondre à ce message

  • Le terme "sous-dimensionnement" signifié un résultat d’analyse mais il n’est pas valable pour tous le cas (ou bien donné étudié) donc il représente ou traite qu’un partie, paramètre de donné

    Répondre à ce message

  • Le terme "sous-dimensionnement de l’étude révisée " proposée par l’industrie veut dire que l’industrie à proposé une autre étude afin de confronter les résultats à la première étude mais elle n’a pas pris en compte tous les aspects ou les éléments pouvant donner de crédibilité ou la scientificité à l’étude en question. C’est une étude révisé mais faite au rabais sans respect aucun des normes de la science. Le paramètre important est la réduction du norme d’exposition au chlorure de vinyle de 50 à 1 ppm.
    Les conséquences sont entre autres la perte de crédibilité de l’OSHA dans son expertise, le non payement des amandes et dommages à verser par l’industrie aux employés et à l’état pour le dépassement des normes.

    Répondre à ce message

  • sous-dimensionnement de l’étude signifie que le volume représenté soit par l’espace de l’étude, le sujet concerné ou du moins les conditions d’exposition que l’on cherche à mettre en évidence.
    Le paramètre important est la taille des ouvriers exposé. Comme conséquence, plus la taille est réduite, plus l’intervalle de confiance est large

    Répondre à ce message

  • Il existe plusieurs manières de biaiser une étude statistique notamment en manipulant la technique d’échantillonnage ou la taille de l’échantillon. Le paramètre « technique d’échantillonnage », bien qu’extrêmement influent, est plus qualitatif. Le sous-dimensionnement dont on fait allusion serait plus une diminution de la taille de l’échantillon, laquelle influe tant sur la représentativité même de cet échantillon (par rapport à sa population) mais également sur la force des liaisons ou la significativité du test qu’une telle étude veut prétendre étudier. En séparant les données en deux, on a réduit la taille réduisant directement aussi la significativité des tests statistiques utilisés.

    Répondre à ce message

  • Sous-dimensionner signifie sous-estimer. Si le terme est employé dans le cadre d’une étude, on peut dire que taille de l’échantillon est très petite par rapport à la population étudiée (les ouvriers exposés au cancer) Le paramètre important c’est la taille de l’échantillon et la principale conséquence est l’inexactitude des résultats de l’étude

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement exprime le fait que les conditios expérimentales ont été modifiées afin de diminuer le niveau d’exposition à chrome VI (Faible (<1,2μg/m2) ; Intermédiaire (1,2-<5,8μg/m2) ; Elevée (>5,8μg/m2)) afin de fausser les résultats ; Malheureusement, même à ces faibles expositions le Chrome VI reste carcinogène pour les poumons à un OR élévé.

    Répondre à ce message

  • Le terme sous-dimensionnement exprime le fait que les conditios expérimentales ont été modifiées afin de diminuer le niveau d’exposition à chrome VI (Faible (<1,2μg/m2) ; Intermédiaire (1,2-<5,8μg/m2) ; Elevée (>5,8μg/m2)) afin de fausser les résultats ; Malheureusement, même à ces faibles expositions le Chrome VI reste carcinogène pour les poumons à un OR élévé.

    Répondre à ce message

  • Le paramètre important est la taille de l’échantillon qui détermine la puissance de l’étude. Une étude sous-dimensionnée comporte un échantillon de taille réduite, l’indice de confiance est alors élargi et la significativité du résultat est d’autant plus faible.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement de l’étude fait référence au petit nombre d’individus composant l’étude. Quand celui-ci est trop petit, la probabilité de trouver une relation est statistiquement non significative, avec un intervalle de confiance trop important.

    Répondre à ce message

  • Le terme de sous-dimensionnement signifie que trop peu de cas ont été étudiés pour rendre l’étude représentative à l’échelle des personnes exposées. L’indice de confiance sera donc grand.
    Le but de ce sous-dimensionnement est clairement de rendre les résultats inexploitables et non significatif afin de retarder des contraintes réglementaires strictes, en défaveur de l’industrie initiatrice de l’étude en question.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement c’est la taille de l’étude par rapport à celle du risque.si la taille est faible l’intervalle de confiance est grande

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimentionnement signifie que la taille de l’échantillon est trop faible pour l’étude. Lorsque la taille de l’échantillon est trop réduite, la puissance de l’étude est faible. Les résultats publiés ne seront donc entachés d’erreurs.

    Répondre à ce message

  • Rép.
    Le terme sous ’’sous dimensionnement ’’ signifie que la taille de l’échantillon de personnes était trop réduite pour établir un lien de causalité indiscutable

    Répondre à ce message

  • Le terme sous ’’sous dimensionnement ’’ signifie que la taille de l’échantillon de personnes était trop réduite pour établir un lien de causalité indiscutable

    Répondre à ce message

  • Le terme de sous dimensionnement désigne la volonté des industries de produire des résultats "dilués" montrant des effets "négligés" du produit. La conséquence est, pour les industries, de démontrer par tout moyen que le produit est d’une moindre et négligeable nocivité alors même qu’elle en connait la réalité, pour ainsi échapper à une réglementation sévère.

    Répondre à ce message

  • le terme "sous dimensionnement" de l’étude révisée ici signifie que pendant son étude, l’industrie n’a pas tenu compte des vraies mesures, des vrais critères, et il y a eu une non représentativité par rapport à la population de reference.

    le paramètre important ici est le biais de sélection et cela a pour conséquence de fausser les résultats.

    Répondre à ce message

  • Il est probable que ce terme de sous dimensionnement porte sur le nombre de cas de l’étude, avec donc un effet sur la prévalence. Les résultats sont donc minorés dans leur gravité.

    Répondre à ce message

  • La signification du terme sous-dimensionnement révisée est proposée par l’industrie : ils mettent en évidence la taille de l’étude en fonction de la dimension du risque qu’ils cherchent à mettre en évidence. Le paramètre important est l’échantillon afin qu’il y ait une représentativité dans l’étude pour éviter tout biais de sélection. Ce qui signifie que plus la taille de l’échantillon est petit ou faible alors on arrive à une sous-estimation du risque, soit à un intervalle de confiance qui sera large. On parle ainsi d’une probabilité qui sera moins détectée de manière significative.

    Répondre à ce message

  • L’industrie a caché une partie des résultats de l"étude, dont des résultats sur des travailleurs dans certaines des 4 usines étudiées. L’étude portait donc sur un trop petit nombre de sujets, et les chercheurs industriels ont pris les échantillons qui les arrangeaient pour dire que seule une grande exposition pouvait entraîner un cancer. Les résultats sont donc faux, la conséquence est de retarder la loi sur une dose correcte qui pourrait protéger les individus.

    Répondre à ce message

  • Le sous-dimensionnement est la taille de l’étude par rapport à la dimension du risque que l’on cherche à trouver. Le sous -dimensionnnment peut modifer les conclusions. Le financement privé est le parametre important .Les resultats publies seront sous l’influence du financeur. Plus l’intervalle de confiance est large, plus la taille est faible. La probabilité de détecter une différence significative diminue.

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 27 avril 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos