L’expertise collective de 2005 de l’INRA

La France, troisième consommateur mondial de produits phytosanitaires, est confrontée à la remise en question de cette utilisation des pesticides.
Plusieurs raisons concourent à la nécessité et aux difficultés de réduire l’utilisation des pesticides :
- la prise de conscience par la société des impacts négatifs des produits phytosanitaires sur l’environnement, voire sur la santé humaine ;
- le renforcement des réglementations européennes et nationales pour encadrer l’homologation et l’utilisation des pesticides et pour limiter les contaminations de l’environnement par ces produits ;
- la réduction du nombre de matières actives autorisées et efficaces ;
- la faible efficacité des actions menées depuis 20 ans pour limiter leur emploi.

Dresser un état des lieux des connaissances scientifiques disponibles, telle a été la demande des tutelles.
L’expertise scientifique collective demandée à l’INRA et au Cemagref par les ministères de l’Agriculture et de la Pêche et de l’Écologie et du Développement durable, ne porte que sur les usages agricoles des pesticides, et exclut les aspects relatifs à la santé humaine.

Elle consiste en une analyse des publications scientifiques mondiales, visant à extraire, discuter et assembler les éléments pertinents pour éclairer les questions posées par les commanditaires. Elle a été réalisée par un collectif d’une trentaine d’experts de l’INRA, du Cemagref, de l’IRD et du BRGM, spécialistes de différentes disciplines.

Elle aboutit à la production d’un rapport d’expertise et d’un document de synthèse, et s’achève par l’organisation d’une journée de restitution, le 15 décembre 2005 à Paris.

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 17 août 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos