L’importance des notions d’éthique

L’éthique (du grec ηθική [επιστήμη], « la science morale », de ήθος, « lieu de vie ; habitude, mœurs ; caractère » et du latin ethicus, la morale1) est une discipline philosophique pratique (action) et normative (règles) dans un milieu naturel et humain. Elle se donne pour but d’indiquer comment les êtres humains doivent se comporter, agir et être, entre eux et envers ce qui les entoure.

extrait de Wikipedia]

La définition ci-dessus est de portée générale. Elle s’applique à tous les aspects de notre vie au quotidien. Plutôt que de développer des notions philosophiques, nous vous proposons trois textes qui abordent les choix à caractère éthique qui peuvent se poser dans le contexte de la santé environnementale :
- Le devoir de priorité, aux individus et aux groupements qui devraient bénéficier le plus des interventions de santé publique ;
- Le devoir d’information vis-à-vis des personnes concernées par les études ou enquêtes ;
- Le devoir de respect de la vie privée, qui implique le consentement éclairé, sans pour ceci retirer toute responsabilité pour celui qui génère ces résultats.

En somme, dans l’espace des possibles, ces lectures pourraient fournir des pistes pour l’élaboration des politiques, l’évaluation de leurs conséquences (p.ex. sur l’environnement et la santé), l’interaction avec le public qui ne dispose pas des mêmes connaissances et une grille de lecture qui n’est pas celle des experts, tout en restant légitime.

16 Messages de forum

  • L’importance des notions d’éthique 16 février 2011 11:52

    Bonjour,

    Je n’arrive pas à accéder à la page suivante de cours.

    Merci

    Répondre à ce message

  • L’importance des notions d’éthique 17 février 2011 11:16

    c’est justement le problème : sur cette page, je ne trouve pas de flèche pour passer à la suivante ; elle semble mise en ligne comme une page de fin de cours

    Répondre à ce message

  • eh bien ça ne fonctionne pas non plus par le plan sur la gauche.

    Répondre à ce message

  • Module1 : Lectures parallèles
    Les quelques textes associés à cet espace font bien sûr partie intégrante du programme. Il ne faut pas pour autant les considérer comme des connaissances à acquérir, mais plutôt comme indiqué dans le titre des éclairages dont le but de sensibiliser à ces dimensions, par exemple d’éthique, qui viendront renforcer la responsabilité professionnelle et sociale.
    Toujours dans le même but, le travail demandé, après lecture des deux derniers textes, consiste à étudier, analyser et tirer les conséquences sur les manières d’agir sur le risque (y compris la communication), pour l’ensemble des acteurs :
    Les fournisseurs de connaissances,
    Tous les échelons intermédiaires jusqu’aux décideurs.
    Les cours
    • Eclairages et sensibilisation
    • La médiation des connaissances
    • La démarche projet
    • La recherche bibliographique

    Réponse TD : Tirer les conséquences sur les manières d’agir sur les risques y compris la communication pour l’ensemble des acteurs :
    L’homme de nature sensible à tout ce qui touche à son intégrité physique, morale et de plus en plus à son environnement, ne peut rester indifférent vis-à-vis d’une situation d’agression ou de risque à laquelle il est exposé.
    Les réactions instinctives de nature visent à protéger l’acteur (donc dans le sens positif) mais peuvent avoir des conséquences négatives sans que l’auteur ne s’y rende compte. D’autre part, les autres acteurs parties prenantes de l’action peuvent également faire leur propre interprétation de la réaction et le risque peut souvent être grand.
    Ainsi, les pouvoirs publics : Par mesure de précaution, ou pour agir sur les risques déclarés (élimination) ou atténuation de ses risques se voit prendre des décisions /réactions dans le but de protéger les populations. Il se traduit le plus souvent par la mise en place d’un dispositif permettant une meilleure prise en charge de la question en y apportant les moyens humains, matériels et souvent financiers nécessaires. La motivation part du devoir politique ou pour des enjeux politico-économiques. Ces décisions ou réactions sont dans certains cas, perçues par les autres acteurs comme non adaptées à leur situation, d’où l’objet de conflits interminables.

    Les experts : Ils agissent en tant que techniciens et connaisseur de la question, leurs points de vue ou conclusions restent souvent mitigés et créent dans certain cas des zones d’incertitude. Ils agissent selon des études empiriques, ou des expériences vécues dans des circonstances parallèles.
    Les communautés ou sujets exposés : Leur réactions sont positives dans les cas de figure où elles sont impliquées du début jusqu’à la fin de l’opération. En les écartant, le risque de conflit devient grand et les procédures judicaires longues.
    L’industriel : Il est l’acteur le plus redoutable, il tente de manipuler les experts et le politique et prend toujours le peu d’aspect positif des conclusions des études pour bâtir un plan de communication dans le but d’améliorer son image. Le concept « pollueur payeur » est difficilement appliqué, avec leur puissance de lobby.
    D’où l’intérêt de la communication : Outil de développement socioéconomique au sein d’une communauté, elle permet de fournir des informations sur un sujet donné, de créer le dialogue au sein de cette communauté. Mal traitées ou mal diffusées, elles peuvent constituer des zones d’incertitudes, d’interprétation, souvent sources de tension. D’où les risques majeurs dans le cas précis de la santé environnementale.
    Les informations issues de la publication des résultats d’une enquête épidémiologique, subissent des transformations tout au long des chaînes de transmission qui les rendra plus opérationnelles.
    Pour toute action de communication doit tenir compte des règles incontournables suivantes :
    Quel message, avec toute la préparation, le contexte, les justifications ;
    Qui porte le message, sous entendu quelle est sa légitimité, son expertise ?
    A qui s’adresse le message ou comment définir à chaque fois son ou ses publics cibles ;
    Quels canaux allons-nous utiliser, la voie hiérarchique, la communication interne, la presse...
    Avec quel résultat escompté en termes de décision privée ou publique ou de prise de conscience.

    Répondre à ce message

  • L’importance des notions d’éthique 12 septembre 2011 21:01

    Je ne parviens pas à visualiser les pages 2 et 3 du cours : il n’y a pas de flèche en bas de la page 1, et si je clique sur le plan du cours sur la gauche, je reste sur la première page.

    Répondre à ce message

  • ou sont les modules du premier et deuxième simestre ?

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 28 juin 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos