Risques privés et risques publiques ou comment revisiter la gouvernance

Les notions de risques privés et publics sont importantes pour comprendre la logique de l’action des pouvoirs publics. Un risque privé correspond au libre arbitre de tout un chacun. Par exemple pendant des années un fumeur était averti de son risque. Dès lors que le risque lié au tabagisme passif a été reconnu, celui-ci devient public puisque il y a exposition involontaire du voisinage.

Nous pourrions étendre le paradigme à l’alimentation et aux modes de consommation qui appartiendraient aussi à la sphère privée. Le texte qui vous est proposé visite ces questions au regard de la gouvernance des risques, en élargissant le contexte à la relation bénéfices-risques.

2 Messages de forum

  • Dans l’avant-dernier paragraphe du texte, à quoi l’auteur fait-il allusion concrètement lorsqu’il mentionne :
    - "une transformation des ... procédures de l’action publique et dans leur progressive ouverture à la société civile" (la procédure de débat public par exemple ?)
    - " des entités territoriales structurées ..." (s’agit-il d’initiatives ponctuelles expérimentales ?).

    D’autre part, le nucléaire, plusieurs fois mentionné, n’est-il pas justement l’exemple-type d’une activité à risque pour laquelle la société civile est totalement et sciamment exclue des processus de décision, comme l’actualité vient malheureusement de le rappeler ?

    Répondre à ce message

    • Bien vu pour le nucléaire. L’auteur a beaucoup travaillé sur le sujet, mais il ne saurait être responsable de la culture du secret de cette industrie.

      La vision de la gouvernance inclusive est proche de celle enseignée dans le Master. La réflexion ne porte pas que sur la participation, mais sur des processus susceptibles de contribuer réellement à la décision publique.

      Les entités territoriales structurées se réfèrent d’abord aux collectivités, mais aussi des échelons administratif décentralisés. Cependant ceci n’exclut pas des initiatives ad hoc, autour d’une grosse installation, d’un aéroport, à condition que l’entité dispose d’une autorité (délégation) pour conduire le processus.

      Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 18 octobre 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos