Quelques astuces de base

Les interfaces proposées pour les recherches bibliographiques sont très sophistiquées. Il est probable qu’en routine nous n’en utilisons que 5% de leur puissance. L’apprentissage plus approfondi nécessite de lire les nombreux documents via les liens d’aide et les FAQ fournis par les sites. Pour cette raison, le choix a porté sur des aspects pratiques, correspondant à des approches différentes et toujours dans un esprit pragmatique.

Quand une recherche est lancée, une inspection superficielle des premiers résultats permet de déceler la fréquence des résultats pertinents. Des pistes peuvent apparaître pour se débarrasser des références indésirables (affinement des critères).

Un auteur peut être un contributeur majeur d’un domaine. En sélectionnant ses publications, il est facile d’évaluer sa production. Une Institution peut également disposer d’une certaine expertise et renommée. Ces deux points d’entrée permettent de resserrer le périmètre des recherches pour sortir les publications les plus importantes.

Lorsque l’on ne connaît ni nom d’auteur, ni les Institutions, il est utile de se reporter sur les revues de la littérature. Il s’agit de publications qui doivent faire à l’instant t le point sur les connaissances dans un domaine. De plus, celles-ci sont en général, des commandes du comité éditorial, qui s’adressent à des personnalités qui font autorité sur le sujet. L’avantage des revues, si le sujet est central pour sa propre recherche, est que celles-ci contiennent un très bon échantillonnage des sources (articles importants).

Par la suite, la démarche consiste d’aller de proche en proche. Un article (ou une revue) important fournira lui-même des pistes. Par le lien “related references” de PubMed, d’autres articles importants peuvent ressortir. Pour encore mieux cerner la notion d’important, notons que les journaux sont d’importance très variable. La mesure du prestige est souvent exprimée au travers de l’impact factor (IF), qui traduit en quelque sorte sa popularité (nombre de fois qu’il a été cité). Il existe des journaux avec des IF>20 (New England Journal of Medicine, Nature). Comme règle de base retenons qu’un facteur entre 2 et 3 doit être la limite inférieure pour la sélection d’articles.

Bien sûr, les articles les plus importants doivent être lus soigneusement. Les références les plus générales sont citées dès l’introduction. Par contre, pour s’intéresser aux points plus controversés il faut lire la motivation des auteurs (fin de l’introduction) et la discussion.

Vous pouvez maintenant vous intéresser à la page qui défini la première phase de l’exercice (Exercice PubMed). Après avoir lu les instructions, ouvrez la page PubMed (Voir).

2 Messages de forum

  • Quelques astuces de base 29 mai 2011 22:58

    bonsoir,
    est-ce que l’IF apparait dans pubmed car je ne le vois pas...
    merci

    Répondre à ce message

    • Quelques astuces de base 1er juin 2011 06:48, par Yorghos Remvikos

      Non, l’impact factor est publié par chaque journal. Il existe des listes pas faciles à trouver et puis le nombre de journaux est très important. C’est les critères appliqués qui le rende comparable à travers les différents domaines.

      Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 23 septembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos