A propos de la littérature grise et ses particularités

La littérature gris comprend l’ensemble des textes produits en dehors des circuits éditoriaux commerciaux. Si nous admettrons qu’ils ne sont pas soumis à l’approbation des pairs au sens des règles des comités de lecture, ceci ne signifie pas que des règles spécifiques et contraignantes ne s’y appliquent pas. L’exemple classique est constitué par les thèses.

Dans le cadre d’une recherche bibliographique, ce type de document, sous forme par exemple de rapport d’un groupe d’experts, commandé par exemple par une organisation internationale (OMS, ONU...), produit dans le cadre d’un processus (des cycles de conférences, des conventions, des initiatives internationales), peut s’avérer précieux.

Souvent les rapports s’avèrent précieux, en tant qu’introduction à un domaine. Ils citent une littérature importante, peuvent renseigner sur des initiatives d’envergure et fournissent des informations sur les courants de pensée et leurs principaux tenants.

Si nous insistons sur la particularité de cette littérature grise c’est parce que on n’y a pas accès par les moteurs de recherche de la littérature internationale. Il faut soit utiliser un moteur comme Google ou rechercher dans les sites institutionnels : OMS, EPA, agences de sécurité sanitaires, etc.

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 23 septembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos