Les enjeux sanitaires

Faire le point sur l’ensemble des risques sanitaires, liés à l’eau, nécessite aussi de faire le point sur tout ce qui a été dispensé dans les cours du second semestre. Le risque alimentaire (consommation d’eau impropre, aliments souillés par une eau impropre), n’est qu’un aspect.

La persistance et la bioaccumulation des substances augmentent le risque toxique, notamment alimentaire. Citons aussi les risques spécifiques liés à la baignade, comme présentés dans un TD du second semestre.

Enfin, le cas spécifique des risques biologiques, nécessite non seulement de connaître les pathogènes (bactéries, virus et parasites), mais aussi leurs cycles et les facteurs qui peuvent modifier la dynamique infectieuse (amélioration du contact, conditions météorologiques, état des milieux...).

Notons que toutes les contaminations environnementales ne conduisent pas automatiquement à des risques sanitaires, du fait de la faible probabilité d’exposition. Ceci a des conséquences sur la surveillance sanitaire, qui porte sur le repérage de maladies, potentiellement liées au milieu aquatique.

2 Messages de forum

  • Les enjeux sanitaires 5 octobre 2012 18:16

    Nous avons vu dans le premier module de ce cours du troisieme semestre que toutes les contaminations environnementales n’ont pas systematiquement de consequence sur la santé. j’aimerai avoir un ou deux exemples de contamination de l’environnement qui ne pourront eventuellement pas avoir l’impact sur la santé. Aussi je voudrai savoir en quoi tous les etablissements classé ont d’impacts sur l’environnement ? est ce le cas pour la santé ?

    Répondre à ce message

    • Les enjeux sanitaires 5 octobre 2012 18:23, par Yorghos Remvikos

      Comme je dis dans le texte, ce n’est pas la contamination, mais la probabilité d’exposition qui est déterminante pour les risques sanitaires. Par exemple, les centres d’enfouissement d’ordures sont conçus avec un degré de confinement. Dans le cas des ICPE, les rejets sont acceptés au dessous de certains seuils, considérés comme compatibles avec la capacité épuratoire naturelle du milieu récepteur. Même à faible niveau, il y a bien introduction de substances étrangères, donc contamination environnementale. C’est tout le problème avec les ICPE, comment atteindre la juste mesure, pour protéger les milieux, sans les altérer.

      Répondre à ce message

Poser une question

info portfolio

PNG - 185.2 ko
SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos