Aliénation et réification, plus que des concepts philosophiques

Du concept d’anomie, forgé par Durkheim, à celui de désenchantement, proposé par Max Weber, tous les deux forgés à la fin du XIXème siècle, en passant par l’aliénation ou la réification, de Marx et des auteurs qui l’ont suivi (Simmel et Lukacs, par exemple), nous disposons de diverses critiques des conséquences de la modernité et, plus particulièrement du capitalisme. Dans tous les cas, sous jacent à la critique, il y a le constat de conditions qui affectent nos manières d’être-au-Monde ou, si vous voulez les différentes façons de décrire, comprendre et s’insérer dans le Monde, compris comme à la fois Nature (composée de non-humains) et Culture (la société et les relations entre humains, inhérentes à celle-ci).
Chez Marx, il y a deux théories de l’aliénation, avec des points de départ théoriques différents, la première partant du travail et la seconde de la notion de marchandise, que nous ne détaillerons pas ici, où le but est de donner accès à ces critiques plutôt que de les exposer en détail. Plus l’ouvrier produit de richesses, plus il s’appauvrit : « Plus l’ouvrier se dépense dans son travail, plus le monde étranger, le monde des objets qu’il crée en face de lui devient puissant... plus son produit est important, moins il est lui-même », écrit Marx dans le Capital. Ainsi, le processus de travail est devenu le processus d’aliénation du propre travail de l’homme, car, en travaillant, le travailleur salarié et exploité a produit son contraire, le capital - cette richesse étrangère qui le domine et qui l’exploite en usant de lui comme d’un moyen pour produire de la plus-value.
Max Weber n’est pas plus optimiste que Marx quant à l’avenir de la société occidentale. D’après Weber, la généralisation de la rationalité formelle et sa tendance à pénétrer dans toutes les sphères de la vie est le propre de l’Occident - de là le refrain wébérien "seulement en Occident". La rationalité formelle - formelle parce que liée à aucun but substantiel - repose sur la calculabilité maximale des moyens et des procédures, ainsi que sur la prévisibilité des règles abstraites et des activités dans une sphère particulière d’action. Résultant de l’objectivation de l’activité rationnelle en finalité, cette forme de rationalité est désormais une propriété objective des structures sociales de la société moderne. Elle se caractérise par l’objectivité, l’impersonnalité, l’anéthicité et la discipline. Qu’il s’agisse de l’économie capitaliste, de la bureaucratie monocratique ou de la justice formaliste, « sans le moindre égard pour les personnes » - phrase capitale pour comprendre la nature de la rationalité formelle objective - « à fonctionnalité formellement rationnelle » menace impitoyablement la liberté et la dignité de l’homme. Dans ce sens, la rationalisation formelle est rigoureusement synonyme de la réification, ce qui amène Weber à parler de la modernité comme « Cage de fer ».

Poser une question

Plan du cours

    SPIP3  Mise à jour : le 9 décembre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos