La modification du sexe ratio garçons/filles (normalement voisin de 0,51) dans une population exposée peut-elle être considérée comme consécutive à une toxicité dévellopementale ?

La toxicité développementale implique une exposition pendant la grossesse. On peut admettre qu’une perturbation endocrinienne puisse altérer certaines caractéristiques liées au sexe (une féminisation du cerveau, des malformations des appareils génitaux), mais pas le sexe lui-même.

24 Messages de forum

Poser une question

Plan du cours

    SPIP3  Mise à jour : le 19 novembre 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos