Les recommandations de l’OMS en matière de pollution atmosphérique

L’OMS a publié ses premières recommandations sur la qualité de l’air global. Avec leur lancement, l’OMS invite les gouvernements à l’échelle mondiale à améliorer la qualité de l’air des villes pour protéger la santé des populations et d’appliquer des valeurs seuils beaucoup plus faibles pour les polluants. L’OMS déclare que la réduction des niveaux d’un polluant en particulier, cinnu comme les PM10, pourrait entraîner la diminution de la mortalité dans les villes polluées, jusqu’à 15% par an. Les Lignes directrices proposent aussi de diminuer de façon substantielle les recommendations pour l’ozone et le dioxyde de soufre. Ces valeurs cibles sont bien plus sévères que ceux en vigueur dans différents pays du monde et pourraient demander la réduction du niveau de pollution d’un facteur 3.

Les Lignes directrices pour la qualité de l’air global de l’OMS pour l’Europe, publiés pour la première fois en 1987, fournissent une base uniforme pour l’élaboration de stratégies pour le contrôle de la pollution de l’air et contribuent à l’amélioration de la santé publique en luttant contre les dommages des polluants atmosphériques.

Les Lignes directrices apportent de l’information sur la réduction des polluants connus pour représenter des dangers à la santé et au bien-être des populations. Elles fournissent aussi des références pour la mise en place de standards nationaux de la pollution de l’air en indiquant les niveaux des polluants en dessous desquels une exposition sur toute la durée de la vie, ou une exposition moyennée sur une durée donnée, ne constituent pas un risque sanitaire.

SPIP3  Mise à jour : le 15 décembre 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos