corrélation formation, capitale et revenu_question 6_Alberini-Cropper-al_TD2

Il semblerait que oui : il est toujours question de revenu ici :

- plus l’individu a effectué un nombre d’années de formation important, plus il aura des chances d’obtenir un travail mieux payé que s’il n’avait pas de diplôme, ou s’il avait obtenu un diplôme plus faible en termes d’années d’étude effectuées. Donc, manquer ne serait-ce qu’un jour de travail lui coûterait plus cher qu’un jour de travail pour une personne moins qualifiée. Il serait donc disposé à payer plus cher pour que cet événement n’arrive pas à cause d’une maladie due à la pollution ;

- en général, dans tous les états, le revenu moyen dans la capitale sont supérieur aux revenus moyens en province ; ce qui, pour la même raison que précédemment, ferait que les personnes interrogées et travaillant à Taipei seraient disposées à payer plus cher pour qu’aucune maladie due à la pollution ne les touche.

N’existe-t-il pas une corrélation entre ces trois facteurs (c’est-à-dire si ces différents facteurs ne sont-ils pas dépendants les uns des autres) : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" ?

159 Messages de forum

  • En fait ces trois facteurs sont imbriqués les uns dans les autres :
    - il est plus facile d’avoir un revenu élevé quand on a un niveau d’étude élevé.
    - Il est aussi plus facile d’avoir un travail à responsabilité dans la capitale quand on a un niveau d’étude élevé.
    - Il est aussi plus facile de choisir son lieu de vie dans la capitale quand on a des revenus importants.
    Donc la trilogie "revenu élevé", "niveau de formation élevé", "habitant de la capitale" va souvent se retrouver chez les mêmes personnes interrogées, personnes étant prêtes, pour toutes ces raisons à proposer un CAP plus élevé.

    Répondre à ce message

  • La corrélation positive entre niveau de formation et niveau de revenus est naturelle ; de même il est habituel que le niveau de revenus moyen soit plus élevé dans la capitale par rapport au reste du pays ; enfin on peut associer le fait d’habiter la capitale avec une accessibilité plus grande aux études supérieures. Ces trois variables explicatives du CAP apparaissent donc également corrélées entre elles.

    Répondre à ce message

  • La corrélation entre ces trois éléments est presqu’évidente : "nombre d’années de formation" signifie : avoir plus de chances d’avoir un emploi intéressant du point de vue financier. Mes revenus sont plus élevés. Ainsi donc, j’habite dans la capitale Taipei

    Répondre à ce message

  • Évidemment, une personne bien formé a plus de chance d’avoir un bon emploi et donc un bon revenu et par conséquent avoir la capacité de se loger dans une agglomération dont le niveau moyen de vie est supérieur à la moyenne nationale, pour le cas présent Taipei. Donc, il existe bien une corrélation directe entre le nombre d’année de formation, le revenu et résidé à Taipei

    Répondre à ce message

  • Oui, le revenu est lié à la formation, et donne la capacité d’habiter à la capitale peu polluée. La variation du CAP va dans le même sens.

    Répondre à ce message

  • Il existe bien une corrélation entre les trois facteurs évoqués. il s’agit du moyen des gens car entre un niveau de formation élevée, un revenu plus important et habiter dans une ville, tout se résume dans la critère de richesse

    Répondre à ce message

  • Nous pensons que tous ces facteurs sont corrélés et non indépendants car haut niveau de formation rime avec revenu élevé et avec la vie concentre dans les grandes métropoles (Paris New York Tokyo)

    Répondre à ce message

  • Un haut niveau de formation suggère un bon travail à la capitale soit habiter la grande ville et jouir d’une certaine aisance. Mais l’on peut être fortement diplômé et ne peut occuper le poste qu’il faut ni disposer d’un revenu acceptable encore moins habiter un quartier chic

    Répondre à ce message

  • Le nombre d’années de formation augmente les chances d’avoir un travail avec un revenu élevé. Plus la personne est expérimentée, mieux elle sera payé.
    La ville de Taipei, la capitale, offre plus de travails et la concurrence est rude (comme dans toute les capitales). Une personne expérimentée a donc plus de chance de trouver du travail avec un revenu élevé. Cette même personne est aussi conscient des pertes financières qu’elle pourrait endurer si jamais elle tombait malade. Elle accordera donc un CAP plus élevé.

    En gros, le revenu croît avec l’éducation et la situation démographique et la situation démographique peut influencer le revenu dependemment de l’éducation.

    Répondre à ce message

  • Oui, il existe une correlation entre les trois variables : nombre d’années de formation, habiter dans la capitale Taipei et niveau de revenu, en ce sens que le nombre d’années de formation a un effet direct sur l’accroissement des revenus mais aussi que ceux qui ont un nombre important d’années de formation ou qui ont un revenu élevé ont tendance à se concentrer dans la capitale

    Répondre à ce message

  • Je pense que dans cette capitale comme dans beaucoup d’autres, il y a beaucoup d’emplois de cadres, qui nécessitent des formations plus longue, et qui apportent plus de revenus, ce qui permet aux cadres de s’installer dans la capitale.

    Répondre à ce message

  • si, il existe une relation entre ces variables. Plus le nombre d’années de formation est élevé, plus les chances d’avoir un revenu élevé augmentent. Perdre alors quelques jours de travail dans un contexte pareil signifie automatiquement perdre des revenus !!

    Répondre à ce message

  • oui il existe des corrélations. En effet, le nombre d’année de formation, habiter dans la ville TAIPEI et le revenu renvoient tous à une meilleure prise en considération de leur santé qui est lié à une plus grande conscientisation sur les dangers liés aux risques.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre "nombre d’année de formation" ; "habiter dans la capitale" et le "niveau de revenu. En effet, le niveau de revenu augmente avec le nombre d’année de formation. Le fait d’habiter en ville acccroît le niveau du revenu. Le fait d’abiter en ville et le niveau du revenu expliquent également le niveau de formation atteint.

    Il ya donc une corrélation entre ces variables. Ne pas tenir compte de ces corrélations entre variables explicatives constitue d’ailleurs un biais en économétrie.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre les trois facteurs, car les personnes dont le niveau d’étude est le plus élevé sont généralement celles qui occupent les fonctions les plus rémunérées et vivent généralement dans la capitale.

    Répondre à ce message

  • Ce niveau rend conscient de ce qu’on perd par une journée de travail manquée par incapacité ou par maladie et confère aussi plus de ressources financières, donc un CAP plus élevé.

    Répondre à ce message

  • la corrélation de ces trois facteurs est évidente. en général, plus le nombre d’années de formation est élevé, plus on a la chance d’obtenir un emploi bien rémunéré, et la plupart des grandes entreprises se trouvant dans la capitale, il est plus probable de d’y trouver les personnes de cette catégories. en plus, pour ces personnes il est plus facile de payer pour éviter les désagrément liés à la maladie afin de se préserver des problèmes qui pourraient survenir par la suite ( congé maladie, peur de perdre son emploi à cause d’une maladie chronique, par exemple).

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre les trois facteurs, nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" qui est liée à la capacité de prendre en charge les coûts de santé.

    Répondre à ce message

  • Le consentement à payer est fonction du niveau de revenu, de l’âge, du sexe, du niveau culturel, etc. Cette multiplicité des paramètres est particulièrement importante dans le domaine de l’environnement où les préférences pour un site, pour une qualité des ressources, pour la préservation d’espèces animales ou végétales ou autres éléments sont fort sensibles aux caractéristiques des individus et collectivités concernés.
    Les individus instruits à revenu élevée habitant dans une ville à activité(Taipei) majoritairement actifs, ne peuvent qu’être soucieuses de la qualité de leur l’environnement et de leur bien-être.Conscients des risques, ils ont la capacité de payer. La liaison est positive entre année de formation, habité(Taipei), revenu élevé et le consentement à payer(CAP), plus qu’on est riche plus qu’on peut se permettre les moyens de protection contre la pollution et s’offrir un environnement sain.

    Répondre à ce message

  • ces trois facteurs peuvent être dépendant car avec le nombre d’année de formation on peut perdre à un bon revenu et dans la même ligné à un meilleur lieu de résidence tel que Taipei ou l’environnement n’est pas encore pollué

    Répondre à ce message

  • je suppose qu’ il y a une forte corrélation entre ces facteurs et cela explique le CAP élevé dans la capitale qui est lie probablement a un niveau de connaissance de la pollution élevé et d’un revenu élevé qui préserve leur bien être.

    Répondre à ce message

  • La personne type avec un CAP plus élevé que la moyenne :
    - niveau de formation élevé
    - habite dans une grande ville
    - niveau de revenu élevé

    ==> C’est-à-dire une personne "CSP+"

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une corrélation entre ces 3 variables, car ce sont souvent les personnes les plus diplômées qui résident dans la capitale , donc celles qui ont le plus d’années de formation , associées à de plus hauts revenus.
    Cela introduit un biais de représentativité.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre ces trois facteurs : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu".
    Les personnes qui ont un niveau de formation élevé ont tendance à migrer vers la capitale parce qu’ils estiment que c’est là que se trouvent les meilleures opportunités. Par ailleurs, les emplois les plus rémunérateurs se trouvent généralement dans la capitale, ce qui peut expliquer le fait que les niveaux de revenus soient relativement plus élevés dans cette zone géographique.

    Répondre à ce message

  • La correlation entre ces trois facteurs est que leur convergence definie un niveau de vie élevé.

    Répondre à ce message

  • Il existe certes une corrélation positive entre le niveau de formation, le revenu et la résidence à la capitale.Plus on est instruit plus on a des opportunités d’avoir un emploi mieux rémunéré qui le plus souvent peut être trouvé à la Capitale où on cherche à se concentrer pour être plus proche des services de base.

    Répondre à ce message

  • si ces trois facteurs sont liés et influencent les réponses des enquêtés.

    Répondre à ce message

  • Oui il existe un corrélation entre ses trois : plus on a des revenu,mieux on peut se former dans un villes qui offrent des opportunités de formation comme Taipei.

    Répondre à ce message

  • Il existe en fait une corrélation dans la mesure où le niveau des revenus influence les années de formation. Parallèlement la formation donne une idée sur le niveau des revenus et ce dont on est disposé à payer pour une sécurité .Le niveau de formation entraine une prise de conscience par rapport au risque encouru dans un site donné.

    Répondre à ce message

  • Évidemment, une personne bien formé a plus de chance d’avoir un bon emploi et donc un bon revenu et par conséquent avoir la capacité de se loger dans une agglomération dont le niveau moyen de vie est supérieur à la moyenne nationale, pour le cas présent Taipei. Donc, il existe bien une corrélation directe entre le nombre d’année de formation, le revenu et résidé à Taipei

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre les trois car vivre dans la capitale Taipei a un cout économique non négligeable si bien qu’il faut un bon revenu pour y vivre à cela s’ajoute la qualification demandé dans un pays de haute technologie.
    Au faite, le risque motel est tres élevé dans cette ville mais egalement les habitants consentent à payer pour mieux vivre car elle a elle est bien instruite.

    Répondre à ce message

  • Oui, plus on a fait des annees en formation, plus on gagne et c’est souvent dans le capital que les bons jobs existent.

    Répondre à ce message

  • Ces trois facteurs sont corrélés entre eux dans le sens où une meilleure formation assure des revenus plus élevés. On trouve une concentration plus importante de revenus élevés dans les capitales qui offrent plus de postes qualifiés et de cadres que les autres villes.

    Répondre à ce message

  • Ces trois facteurs sont étroitement correllés car les hauts revenus et les personnes disposant d’une formation solide se retrouvent souvent concentrées dans la capitale. De même, un bon niveau de formation correspond généralement à des emplois qualifiés aux salaires élevés.

    Répondre à ce message

  • Oui ,il existe une corrélation qui est l’accroissement du CAP.

    Répondre à ce message

  • Oui tout à fait : le fait d’habiter la capitale influe sur le nombre d’année de scolarité et par conséquent sur le niveau de revenu.

    Répondre à ce message

  • Oui, il existe une corrélation de dépendance entre le nombre d’années de formation,habiter dans la capitale de Taipei et le niveau de revenu.
    Le niveau de formation suggère que les habitants sont informés ou son peu informés des risques environnementaux mais cependant qu’aucune disposition particulière n’était prise dans ce sens.
    Habiter dans la capitale Taipei suppose qu’ils sont exposés aux risques environnementaux par la promiscuité des habitations non loin des sites industriels.
    Le niveau de revenu quant à lui est relatif aux coûts des prestations des soins de santé. Les habitants de Taipei vivants près des sites industriels paient un lourd tribu pour les soins de santé car étant victimes des pollutions atmosphériques.
    En conclusion,les habitants de Taipei dépenses beaucoup d’argent pour les soins de santé liés à la pollution atmosphérique.

    Répondre à ce message

  • Même si c’est trois facteurs ne sont pas forcement liés, il existe bien une certaine corrélation entre elles

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre ces trois facteurs, plus le nombre d’année de formation est élevé, plus on habite la capitale Taipei afin d’y occupé un poste à son niveau. Poste de rang elevé qui procure un bon revenu.

    Répondre à ce message

  • Si il existe une corrélation entre ces trois facteurs.
    Un niveau de formation élevé va amener le répondant à se rapprocher de la capitale à la recherche de revenus plus importants.

    Répondre à ce message

  • Il doit exister une corrélation entre les 3 facteurs : du nombre d’années de formation dépend généralement le niveau de revenus (professions les plus reconnues socialement) qui est généralement plus courant chez les habitants des grandes villes (surtout dans les capitales)

    Répondre à ce message

  • Oui li y’ a une dépendance , les habitants de la capitale sont plus instruits et ont un revenu plus élevé

    Répondre à ce message

  • En effet il pourrait exister une correlation entre ces trois facteurs, plus la formation est importante et qu’on est mieux formé et éduqué, on peut s’attendre à avoir plus de revenus et avoir ainsi des possibilités de résider dans la capitale.

    Répondre à ce message

  • Il existe effectivement une corrélation entre les trois facteurs. Le niveau de formation se refléte souvent sur la paie de l’employé, et donc de son son niveau de revenu. On peut ainsi considérer qu’un cadre (bac+5 ou+) habitant à Taipei, ville qui a un coup de la vie élevé, pourrait consentir à payer plus qu’un cadre d’un pays en voie de développement.

    Répondre à ce message

  • En effet il ya une correlation entre ces trois facteurs.

    Répondre à ce message

  • Il semblerait que oui : il est toujours question de revenu ici : plus l’individu a effectué un nombre d’années de formation important, plus il aura des chances d’obtenir un travail mieux payé que s’il n’avait pas de diplôme, ou s’il avait obtenu un diplôme plus faible en termes d’années d’étude effectuées. Donc, manquer ne serait-ce qu’un jour de travail lui coûterait plus cher qu’un jour de travail pour une personne moins qualifiée. Il serait donc disposé à payer plus cher pour que cet événement n’arrive pas à cause d’une maladie due à la pollution

    Répondre à ce message

  • Non, car ces facteurs sont indépendants l’un de l’autre

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une corrélation entre ces trois facteurs (c’est-à-dire si ces différents facteurs ne sont-ils pas dépendants les uns des autres) : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu".. Il s’agit des craintes de perturbation de ses activités, des risques de manquer des jours de service et surtout de perte de revenu.

    Répondre à ce message

  • Effectivement, il existe une forte corrélation entre ces facteurs : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taïpeï" et "niveau de revenu". Une personne qui accumule un nombre élevé de formation obtiendra généralement un poste plus rémunéré et elle vivra dans la capitale la ou il y a de l’emploi et des grosses entreprises.

    Répondre à ce message

  • Si, le niveau de revenu permet aux individus d’avoir acces a la formation et d’ habiter a la capitale. En plus, les gens les plus éduqués habitent a la capitale et ils ont un revenu plus élevé.
    Ceux qui habitent a la capitale ont un meilleur travail et ils souhaitent avoir accès à l’éducation.
    Alors, ces trois facteurs dépendent les uns des autres.

    Répondre à ce message

  • Il existe forcément une corrélation entre ces 3 facteurs, formation poussée, vie à Taipei grande ville industrille, revenus élevé. Il existe en effet une interdependance entre ces 3 facteurs qui prient chacun à part entrainent chacun une augmentation du CAP, mais pris ensemble l’augmente encore plus, la relation est la croissance économique qui favorise l’envie de protection de l’environnement et de préservation de son bien etre.

    Répondre à ce message

  • Bien sûr, la corrélation existe et elle est positive mais pas nécessairement forte, car n’oublions pas qu’une grande proportion des habitants des villes vivent dans la misère.

    Répondre à ce message

  • Il y a corrélation entre ces trois facteurs car pour habiter dans la capitale, il faut avoir les moyens payer un loyer supérieur donc avoir un bon niveau de revenu. De même le niveau des revenus va être fonction des qualifications et donc du niveau de formation or plus le nombre d’années de formation est élevé plus la qualification sera meilleure, le poste obtenu intéressant et donc la possibilité de se loger dans un quartier agréable supérieure.

    Répondre à ce message

  • évidemment ces trois facteurs sont dépendant : en effet plus le nombre d’année de formation est élevé, plus on a la possibilité d’avoir des revenus (salaire important) et plus on a la possibilité de loger dans la capitale

    Répondre à ce message

  • Ce sont effectivement 3 facteurs qui peuvent etre reliés : l’habitant de la capitale travaille probablement à la capitale et donc est probablement formé donc il bénéficie d’ un revenu plus élevé comparé à un habitant d’une région rurale travaillant dans le secteur primaire et n’ayant pas de formation. Mais je ne crois pas que pour cette étude ces facteurs sont dépendants. Chaque facteur révèle une autre face du problème. Le CAP de l’habitant de la Capitale qui vit le problème de pollution révèle les effets directs de la pollution ; le CAP de l’habitant formé révèle la connaissance du risque de la pollution et le CAP du travailleur à haut revenu révèle la perte de bien-etre à cause de la pollution. Je suppose que les cas qui rentrent dans les trois catégories présentent le plus haut CAP.

    Répondre à ce message

  • À juger pour les résultats, et si on parle du CAP, oui pour une corrélation, ils sont directement proportionnels. Mais il faudrait plus des données pour déterminer s’ils sont dépendants.

    Répondre à ce message

  • je pense qu’il existe une forte corrélation entre ces trois facteurs

    Répondre à ce message

  • il y a une correlation entre les trois facteurs car le niveau de conscience augmente parallelement avec ces facteurs

    Répondre à ce message

  • Il doit avoir une corrélation entre ces trois paramettres. Les habitants de Taipei sont à la fois exposés à la pollution, sont mieux payés en terme salarial et ont un CAP suterieur à celui des populations des autres villes.

    Répondre à ce message

  • On peut considérer qu’il existe une corrélation entre les 3 facteurs. En réalité il en existe en particulier entre le nombre d’années de formation et le niveau de revenu. En effet on considère bien souvent que le niveau de revenu est directement lié au nombre d’années de formation, car il détermine le type de poste et donc le niveau de rémunération. Ensuite concernant le troisième facteur (habiter la capitale), on peut considérer que les postes où les niveaux de revenu sont les plus hauts sont situés par définition dans la capitale (siège sociaux des grandes entreprises, siège des administrations,...). On peut donc corréler ces trois facteurs.

    Répondre à ce message

  • Il semble qu’il y’a une corrélation entre ces facteurs cités. La formation poussée est en quelque sorte comme un investissement (être avertie dans tous les domaines, avoir un revenu suffisant et par conséquent y rester dans un endroit opportun) qu’effectue la personne/ ou les personnes qui lui soutiennent, ceci dans le but d’avoir un meilleur revenu et bénéficier d’un bien être total et nette. Habiter un endroit bien sain (CAP croît de 57% à Taipei que dans les autres) et avoir solidement de moyens pour y faire face.

    Répondre à ce message

  • En principe,etre "eduqué" (nombre important d’années de formation) entraine l’exercise d’une activité dont le revenu est important,avec plus de chance d’habiter et trvaille à la capitale en comparaison avec un revenu touché par un individu peu eduqué et qui exerce son activité dans la périphérie.je crois que cela peut expliquer une corrélation entre les facteurs:nombre d’années de formation,habiter la capitale et le niveau de revenu.

    Répondre à ce message

  • Oui, il y a une corrélation entre ces trois facteurs car ce sont les gens qui ont un niveau d’instruction élevé qui trouvent du travail et résident à la capitale Taipei et qui ont un haut niveau de revenu.

    Répondre à ce message

  • Il existe une relation car ceux qui ont un nombre d’année de formation elevé auront tendance à aller dans la capitale( plus de nuisances) et y habiter donc doivent être capable de se protéger contre les nuisances ( poids des dépenses) ceci implique un revenu élevé.

    Répondre à ce message

  • Tout à fait, cette corrélation est tout à fait logique : plus une personne est formée, plus ses "chances" de vivre dans la capitale sont grande (c’est dans la capitale que sont les grandes entreprises et les emplois dit "de bureau") , plus ses revenus seront élévès.

    Répondre à ce message

  • La grille salariale est basée sur le nombre d’année de formation. Un docteur est plus payé qu’un bachelier dans un service par exemple. Dans la pluspart des pays en voie de développement, les services ne sont pas décentralisées alors la plus part des boulots bien payant se retrouve souvent dans la capitale. Tout ceci montre bien qu’il y q un lien étroit entre "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" .

    Répondre à ce message

  • Ilya une correlation entre les 3 facteurs car le Capital toujours a de meilleure opportunite de travail plus que les provinces avec de bon revenu car le capital est le centre d’economieet de travaux par majorite dans les pays ce qui attire les gens qualifies par formations de travailler dans le capital pour avoir bonne opportunite de travail avec bon revenu.

    Répondre à ce message

  • Généralement, plus le nombre d’années de formation est élevé, plus il y a possibilité d’exercer une fonction bien rémunérée d’où un niveau de revenu acceptable sinon élevé. Dans ces conditions, le choix du lieu de résidence va souvent vers la capitale où les conditions de logement sont souvent meilleurs.
    Nous pouvons donc relever une corrélation positive entre les trois facteurs formation- capitale- revenu.

    Répondre à ce message

  • Tous ces trois facteurs influent positivement sur le CAP et sont tous les facteurs dépendants dans le contexte des pays en développement.

    Répondre à ce message

  • Il existe bien une corrélation entre ces trois facteurs car c’est toujours une question de revenu ; plus le nombre d’années de formation est importante, plus la probabilité d’avoir un travail hautement qualifié et bien payante est grande. En général le revenu moyen dans la capitale est supérieure. Donc à Taipei on sera prêt à payer cher pour éviter de tomber malade de pollution.

    Répondre à ce message

  • Un nombre d’années de formation élevé entraine forcement un poste mieux rémunéré donc des pertes financières plus importantes en cas de maladie.
    Bien souvent, ces postes sont situés dans les villes importantes, ici Tapei, qui offrent plus de facilité pour trouver un emploi, une meilleure qualité de vie et moins de pollution.

    Répondre à ce message

  • Évidemment, une personne bien formé (nombre d’année de formation important) a plus de chance d’avoir un bon emploi (un travail bien payé) qu’une personne moins formée ( nombre d’année de formation faible), et il aura la chance d’avoir un bon revenu (en plus, la moyen des revenus dans la capitale Taipei sont supérieurs aux revenus moyens des autres province). Du point de vue économique, les habitants de la capitale sont disposés à payer plus cher pour qu’aucune maladie due à la pollution ne les touche.

    Répondre à ce message

  • Tout à fait il existe bel et bien une corrélation entre ces trois facteurs parce que généralement les capitales regorgent plus d’une élite intellectuel vue les fait qu’elle est le siége des institutions par conséquent ils ont un bon niveau de formation, et en plus ils possédent tous les moyens d’information avec une technologie élévée et enfin ils ont la plupart du temps un bon revenu.

    Répondre à ce message

  • Il existe une relation entre ces trois facteurs car ce sont les habitants de la capitale Taippei qui ont beaucoup d’anneés de formation ,qui ont un revenu élevé.Ils vivent dans un environnement sain ,ils se préoccupent plus des problèmes environnementaux .Ils comprennent mieux les problèmes environnementaux car bien formés,ils sont riches et se soucient de la protection de l’environnement.Ils ne veulent pas perdre les avantages d’un environnement sain, nous ne sommes pas surpris que leur CAP ssoit supérieur à 57 % ;

    Répondre à ce message

  • Ces trois facteurs constituent les causes de l’augmentatio de CAP ou l’habite dans un milieu polluee comme dans la capitale Taipei besoin beaucoup des travaille pour eviter le risqué comme l’augmentation de nombre de formation croit le CAP ce qui impose un niveau de revenue eleve alors il y a une correlation entre ces trois facteurs

    Répondre à ce message

  • La relation entre ses trois facteurs est très forte et visible. Pour bien indiqué la relation entre ses trois facteurs, on peu considéré un homme qui est bien éduquer si il n’est pas bien payer, il ne présente pas des consentements élève à payer pour se protéger contre les menaces. Et le contraire et juste. Cette fois si la même personne éduquer, il est bien payer mais habite dans un village calme, on peut remarquer que leur consentement à payer doit diminuer par apport au cas où s’il habite dans une grand ville. Ça liée au degré d’exposition à des risques. Il est plus grand dans les grandes villes que dans les petits villes ou villages. Pour récapituler, le consentement à payer augmenté si la personne est bien éduquer et bien payer et la probabilité d’exposition à un risque est élevé .comme dans les grands villes et les capitaux.

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une corrélation positive entre ces différents facteurs car souvent dans les pays en développement, l’activité économique et financière mais aussi les facteurs de productions se retrouvent trés souvent exclusivement dans la capitale ( d’où niveau de revenu élevé) avec une agrégation de toutes les autres activités ( enseignement formation industrie) qui viennent en soutien à cette activité et qui sont source de pollution ; alors que les autres villes sont vidées par l’exode rural.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre ces trois facteurs, les habitants de la capitale bénéficie surement d’une plus longue formation et/ou de meilleurs revenus que dans les autres villes. D’autre part, avoir une plus longue formation permet de facilité l’accès à de meilleurs revenus.

    Répondre à ce message

  • Ces trois facteurs sont intimement liés, en effet, c’est le niveau de formation qui donne accès à l’emploi compétitif sur le plan financier, et c’est l’emploi qui détermine le revenu conditionnant le niveau de vie, et ces emplois sont le plus souvent concentrés à la capitale. Il est évident que ce sont les habitants de la capitale qui consentent à donner plus car ils sont plus instruits et informés, et ont des revenus substantielles et un niveau de vie satisfaisant

    Répondre à ce message

  • OUI dans la mesure qu’un niveau de formation élevé offre la chance d’avoir un emploi avec un revenu également éléve et généralement la capitale reste la prémiere ville qui permet d’avoir un bon niveau d’instruction et des offres de travail intéressantes .
    On remarque meme un exode important vers la capitale pour les personnes à la recherche de : formation universitaires ou spécialisés et d’ opportunités de carriére plus intéressantes:multinationales,firmes,adminisrtations publiques,..

    Répondre à ce message

  • Il existe bel bien une correlation entre ses trois facteurs, ils sont inter lies, en ce sens que ceux qui ont recu une formation, vivant en milieu urbain et disposant les moyens sont plus conscients par rapport aux enjeux lies aux maladies, les soins et l’amelioration de la qualite de leur vie. Ils ont un CAP plus eleve par rapport ceux vivant hors villes urbaine, tres peu informes/formes et ne disposant pas assez de revenus. Ce qui explique les differentes variation liees aux CAP selon le type d’individu, le lieu de residence et son niveau de vie.

    Répondre à ce message

  • Il y a une corrélation entre ces trois facteurs. En effet, le fait d’habiter une capitale suppose la disposition d’un revenu conséquent en raison du coût élevé de la vie par rapport aux provinces. Or, le revenu, est dans bien des cas lié au diplôme (nombre d’années de formation).

    Répondre à ce message

  • il existe une corrélation certes car selon le texte associée à ce TD, des personnes interrogées qui ont de revenu élevés sont prés à payer pour éviter de souffrir d’une maladie cela est possible pour des personnes de niveaux d’étude assez élevé qui ont la perception de risque sont toujours prés à payer tout comme des personnes qui habitent la capitale TAIPEI qui est une ville polluée sont aussi prés à payer pour ne pas souffrir d’une maladie.
    Logiquement le CAP dans les trois situation ( des personnes avec revenu élevé, le niveau de formation élevé et celles qui habitent la capitale) doit être élevé.

    Répondre à ce message

  • La corrélation entre ces 3 facteurs est trés positive. C’est à dire que les personnes ayant fait de longue étude se destinent en générale à des métiers de haut revenu et ces derniers se trouvent en générale dans les capitales. Ils maintiennent donc un niveau de vie trés confortable et sont prêts à payer le prix le plus fort afin de se protéger de tout types de pollutions pouvant leur causées une maladie et créer par une effet domino l’incapacité physique à travailler, donc à gagner un salaire et par la même les moyens de se soigner financiérement.

    Répondre à ce message

  • Non pas forcement. Si ces trois facteurs sont réunis cela conduit à une condition optimale pour se prémunir du danger mais n’empêche qu’un seul des trois facteurs peut conduire l’individu à mobiliser les ressources possibles pour minimiser le risque.

    Répondre à ce message

  • Cf réponse précédente. A priori on peut s’attendre effectivement à une corrélation entre ces trois facteurs. A l’inverse, un niveau de formation moins élevé aura tendance à réduire les chances pour l’individu d’accéder à un emploi qualifié, réduisant par la même occasion son niveau de revenu et augmentant la pénibilité et les risques au travail. C’est la traduction d’une forme d’injustice face aux risques pour la santé : le niveau d’exposition aux risques pour la santé aura tendance à être plus fort pour des populations ayant moins de moyens pour s’en prémunir (situation économique et possibilité de choisir, conscience du risque...)

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre les facteurs lieu de résidence/activité professionnelle, niveau de formation et revenu qui tous concourent à un CAP plus élevé à Taipei, comparé aux autres villes.

    Répondre à ce message

  • Si, le dénominateur commun c’est plus de liberté financière.

    Répondre à ce message

  • Oui, il existe une relation. On pourrait penser que les individus habitants la ville y viennent pour y faire valoir leur formation en échange d’un revenu plus conséquent.

    Répondre à ce message

  • Si ! en effet, c’est un fait. L’expérience a montré que les gens qui vivent à la capitale sont généralement les plus instruits, c’est d’ailleurs là bas que se trouvent les structures scolaires et universitaires les mieux suivies. Et qui dit niveau de formation élevé dit aussi bonne rémunération, et qui dit bonne rémunération dit recherche de meilleures conditions d’existence.

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une corrélation entre ces trois facteurs( nombre d’année de formation ; habiter dans la capitale et le "niveau de revenu)parce que plus le nombre d’années de formation est important individu aura plus de chance d avoir un travail mieux paye et il aura encore une autre chance de vivre dans la capitale. L’habitant de la Capitale vit le problème de la pollution et connaisse les risques de celle-ci. Il serait donc disposé à payer plus cher pour que les risques de pollution n’arrive pas à cause d’une maladie.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre les 3 facteurs : du nombre d’années de formation dépend généralement le niveau de revenus (professions les plus reconnues socialement) qui est généralement plus courant chez les habitants des grandes villes (surtout dans les capitales)

    Répondre à ce message

  • Bien sûr qu’il existe bel et bien une corrélation entre ces trois facteurs. Vivre dans la capitale Taipei est un choix de vie pour les résidents et il faut avoir les moyens (avoir un niveau de revenu donné) pour y rester. Etant la capitale, la ville de Taipei regorgerait beaucoup d’administrations et par conséquent plus de fonctionnaires, des gens instruits (beaucoup d’années de formation) qui comprendraient mieux le phénomène et donc payeront plus (par rapport à ceux des autres villes) pour éviter les effets de la pollution de l’air.

    Répondre à ce message

  • Si, il existe une corrélation :
    Le lien est que plus un individu a effectué un nombre d’années de formation important, plus il a la possibilité d’obtenir un emploi bien rémunéré(salaire proportionnel au diplôme), Il est aussi plus facile d’avoir un travail à la capitale quand on a un niveau d’étude élevé et d’y choisir son lieu de vie dans la capitale quand on a des revenus importants.Ainsi chez les mêmes personnes interrogées, elles seraient donc disposées à payer plus cher pour éviter une maladie due à la pollution
    .

    Répondre à ce message

  •  Il existe nécessairement une relation positive entre "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu".

    Répondre à ce message

  • Il y a corrélation de dépendances entre le nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu". Car les personnes mieux formées ont plus de revenus et habitent en capitale. Ils mesurent les risques liés à la pollution et ont des CAP plus élevés.

    Répondre à ce message

  • Oui, il y a corrélation entre ces trois facteurs.
    - il est plus facile d’avoir un revenu élevé quand on a un niveau d’étude élevé et manquer une journée de travail est plus préjudiciable que chez celui qui a un statut social plus bas. De ce fait, la personne à revenu élevé serait plus disposé a payer plus gros pour ne pas contracter une maladie liée à la pollution..
    - Il est aussi plus facile de choisir son lieu de vie dans la capitale quand on a des revenus importants.

    Répondre à ce message

  • Pour les mêmes raisons que celles expliquées plus haut, il est vraisemblable que la population urbaine de Taipei, présente un profil socio économique plus élevé que les autres personnes interrogées. Le niveau de bien être acquis (lié avec le nombre d’années d’etudes) « valant » bien la peine / la somme de le protéger, le risque de perdre étant alors important. Le profil est probablement lié au niveau d’études permettant d’accéder à un marché de l’emploi concurrentiel de niveau élevé. Ces éléments de pouvoir d’achat/capacité à payer sont alors aussi associés au fait que la vie dans un milieu urbain, développé, soumis à beaucoup plus de pressions politiques, environnementales favorise l’accès à l’information relative à la santé publique, et l’accès aussi à des structures de soin plus proches que dans un environnement rural. Il existe alors une certaine corrélation d’éléments se recoupant influençant une estimation de CAP plus élevée.

    Répondre à ce message

  • Le point commun ici est l’argent.

    Nous pouvons voir que plus les personnes on un nombre d’année de formation importante, plus les personnes auront un travail mieux payé. Pour ces personnes manquer une journée de travail va lui faire perdre plus d’argent que pour une personne moins qualifiée. De ce fait le CAP sera plus important pour ne pas tomber malade.

    Dans les capitales mondiales, le revenu moyen est plus important qu’en province. Comme cité précédemment, les personnes travaillant a Taipei sont disposées a payer plus.

    Répondre à ce message

  • Il y a une corrélation dans la mesure où, au fait d’avoir étudié plus, correspond un travail mieux payé, qui, avec beaucoup de probabilités, sera situé en capitale.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre ces trois facteurs : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu". Les personnes qui ont un niveau de formation élevé ont tendance à vivre dans la capitale parce que c’est là que se trouvent les meilleures opportunités (Travail, système de soins, éducation, sécurité…).

    Répondre à ce message

  • Oui, il y a une corrélation entre ces trois facteurs. En effet, les quartiers/les villes chics de la capitale, c’est-à-dire les quartiers ou villes non polluées sont habités par des gens qui gagnent beaucoup d’argent, qui ont des bons revenus. Ces derniers sont prêts à payer cher pour se protéger contre une éventuelle maladie due à la pollution dans le but de ne pas s’absenter au travail n’office qu’une journée ou quelques heures. Ces mêmes gens qui ont la chance de gagner beaucoup sont pour la grande majorité (hormis les commerçants) des gens bien instruits ayant fait beaucoup d’années d’études.

    Répondre à ce message

  • si, il une correlation intime entre les trois facteurs. il s’agit d’une relation d’interdependance.

    Répondre à ce message

  • En effet il existe une corrélation entre ces trois facteurs car plus on est éduquer, on a tendance a se retrouver vers la capitale pour trouver un travail assez bien rémunéré.

    Répondre à ce message

  • Bien sûr qu’il existe une corrélation entre "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" : il s’agit tout simplement de l’argent ! En effet, plus on étudie, plus on aura facile d’obtenir un diplôme important, plus on aura des revenus plus importants et plus on sera enclin à habiter dans la capitale plus "riche". Par conséquent, afin d’éviter des effets néfastes de la pollution atmosphérique sur leur santé, ces gens auront plus facile à payer ----> d’où un CAP élevé.

    Répondre à ce message

  • Il y a effectivement une corrélation entre ces trois facteurs (nombre années de formation, habiter dans la capitale, niveau de revenu). En effet, comme dit précédemment, Taipei est la capitale politique, culturelle et économique de Tawaïn. Ceci laisse supposer que cette ville attire une population formée et d’un niveau de revenu supérieur aux autres villes de l’île. On peut donc comprendre que les habitants de Taipei sont plus enclins à payer davantage pour une meilleure santé.

    Répondre à ce message

  • Les trois themes "revenu élevé", "niveau de formation élevé", "habitant de la capitale" va souvent se retrouver chez les mêmes personnes interrogées, ces personnes étant prêtes, pour toutes les raisons ci-dessous à proposer un CAP plus élevé.
    Plus on est diplômé plus les chances sont élevées d’avoir un travail et mieux on est prédisposé á payer pour éviter un risque de maladie qui pourrait nous empêcher de travailler et donc de perdre plus gros que les moins diplômés et moins qualifiés qui perdront moins puisqu’ils gagnent aussi moins en temps normal
    Par ailleurs le coût de vie étant souvent plus élevé dans la Capital que dans d’autres villes , y vivre signifie qu’on gagne aussi mieux et dont on est aussi plus prédispose payer pour ne pas tomber malade qu’ailleurs où on gagnerait moins

    Répondre à ce message

  • La dépendance des différents facteurs "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" peut être justifiée si l’on admet :
    • Que plus le nombre d’années de formation est important, plus la personne dispose d’une bonne formation, longue, suffisante et plus professionnelle.
    • Que les grandes métropoles telles Taipei regorgent plus d’entreprises et des opportunités de trouver un bon emploi,
    • Que les bons emplois et les fonctions plus professionnelles sont aussi mieux rémunérés.
    En conséquence, on peut affirmer que le détenteur d’une bonne formation, longue, suffisante et plus professionnelle sera davantage attiré par les villes où il est facile de trouver un emploi aisément et mieux rémunéré. D’où l’existence d’une corrélation entre les trois facteurs dans cette hypothèse.

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre formation, capitale et revenu.C’est une question d’argent.Le nombre d’années de formation exige une obtention d’emploi bien rémunéré par rapport a son diplôme.Vu qu’il y a une différence entre la capitale et province, l’accès au travail à la capitale est facile avec un bon niveau de revenus pour un individu possédant un niveau de formation élevé.Pour cela, le CAP sera plus cher pour être en bonne santé.

    Répondre à ce message

  • Taipei est la capitale politique, économique et culturelle : grâce à ces différents avantages, les prix de l’immobilier doivent être assez importants et créent certainement une barrière financière à l’entrée de ce marché : ainsi, les revenus et donc le niveau de formation doivent être plus élevés que dans les autres villes de l’étude.

    Répondre à ce message

  • Il existe une forte corrélation entre ces trois facteurs. En général, dans les différents pays, la capitale - disposant d’infrastructure avancée par rapport aux autres villes- enregistre le plus grands nombre de personnes instruites, ce qui participe dans le rayonnement économique des capitales et augmente leurs revenus.

    Répondre à ce message

  • Cette question englobe les deux dernières questions dont La corrélation entre ces trois éléments est très évidente donc est plus facile d’avoir un revenu élevé quand on a un niveau d’étude élevé, le facteur de vivre dans une capital c’est raison de plus vue les la culture sociétale / sociale et nécessité pour le bien être.

    Répondre à ce message

  • Une corrélation est évidente car plus on est formé,plus on a des chances de travailler et donc d’habiter dans la capitale et plus le niveau de vie sera élevé. Par conséquent le CAP sera supérieur.

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une corrélation positive entre le milieu (capitale), le revenu, et la formation car les trois facteurs pris individuellement influent positivement sur la décision de payer plus pour préserver sa santé par rapport aux effets néfastes de la pollution.

    Répondre à ce message

  • Il existe bien une corrélation entre ces 3 facteurs :
    Les longues études nous procure un niveau d’instruction élevé qui s’accompagne d’un poste équivalent avec des revenus correspondants au niveau du poste.Il me semble que partout, les salaires sont plus élevés dans la capitale que les petites villes

    Répondre à ce message

  • Oui, il existe une corrélation entre ces 3parametres car ils permettent d’expliquer les sources des problèmes environnementaux et d’estimer le bénéfice social qu’une amélioration de l’environnement pourrait apporter sur la santé humaine

    Répondre à ce message

  • Oui il existe une relation. Plus les individus sont formés, plus ils ont un emploi bien rémunéré et ces emplois bien rémunérés se trouvent généralement au cœur des villes développés

    Répondre à ce message

  • Habiter à la capitale, facilite l’accès à l’éducation (et inversement), et l’éducation permet d’obtenir un travail avec un salaire plus élevé (fonction du niveau d’éducation). Donc ces trois facteurs sont bien interdépendants.

    Répondre à ce message

  • On peut mettre en avant une corrélation entre "nombre d’années de formation", "niveau de revenu", et "habiter dans la capitale Tapei". En effet, de manière générale, plus le nombre d’années de formation est important, plus les personnes ont un poste avec un salaire important. De plus, ces postes, aux salaires plus élevés, se trouvent majoritairement dans la capitale.

    Répondre à ce message

  • Il existe bien une corrélation entre ces trois facteurs. L’individu qui a le plus d’années d’études, de formations a plus de diplôme que le moins formé donc il a plus de chance d’avoir un travail mieux rémunéré que l’autre (revenu élevé). Travailler et habiter dans une capitale est toujours mieux que de travailler hors capitale. Un travail dans la capitale a plus de rémunération que de travailler dans les provinces parce que dans la capitale on paye mieux que dans les provinces. Raison pour laquelle beaucoup de gens quittent les provinces pour chercher du travail dans les capitales. En conclusion pour avoir un niveau de revenu élevé, il faut beaucoup d’années d’études et de formation de plus habiter et travailler dans la capitale

    Répondre à ce message

  • Effectivement, comme mentionné dans les réponses précédentes, il est fréquent que les individus éduqués occupent un emploi plus rémunéré. Par ailleurs, ce type d’emploi est généralement plus présent dans les grandes villes (capitales). L’interaction entre ces facteurs pourrait donc éventuellment être intégré dans le modèle statistique utilisé pour l’étude.

    Répondre à ce message

  • Je pense qu’il existe une corrélation entre ces facteurs. D’une part, le nombre d’années de formation indique le niveau d’éducation pour être conscient de l’importance du choix d’habiter dans la capitale non pollué comme Taipei. D’autre part, c’est le niveau de revenu qui détermine le choix final de résidence c’est-à-dire la disponibilité du moyen financière.

    Répondre à ce message

  • Il en existe une corrélation : le nombre d’années de formation accroit les chances d’avoir un travail assez bien rémunéré et de travailler dans une grande agglomération. Le fait d’avoir un travail bien payé permet aussi de payer pour se prémunir de certains maux liés aux pollutions diverses.

    Répondre à ce message

  • bien évidement il existe une corrélation entre les trois facteurs. quand les gents ont fait des études ils cherchent du travail et à habiter dans la capitale ou la grande ville pour pouvoir obtenir des grands revenus.

    Répondre à ce message

  • Oui, le revenu est dépendant à la formation, et donne la capacité d’habiter à la capitale peu polluée. La variation du CAP le démontre.Autre façon le revenu moyen dans la capitale sont supérieur aux revenus moyens en province ;

    Répondre à ce message

  • Certes il doit exister une corrélaion entre les trois facteurs. Ceux qui sont bien formés (nombre d’années de formation élevé) auront la possibilité de se choisir un espace dans une capitale (ville industrielle comme Taiwan), d’y travailler et obtenir un revenu élevé. En d’autres termes, le niveau de vie dans une ville industrielle est élevé, et les personnes les mieux formées auront plus d’opportunité à truver un emploi et à y travailler afin de gagner gros.

    Répondre à ce message

  • Le niveau d’études permet d’avoir un emploi en général mieux rémunéré (type d’emploi qui se concentre dans les capitales). Il permet également de prendre conscience des risques et donc l’individu serait prêt à payer pour éviter la pollution.

    Répondre à ce message

  • Ma réponse à cette question est déjà formulée à travers les 3 réponses précédentes : Avoir un niveau de formation élevé permet d’accéder à des postes mieux rémunérés localisés davantage en capitale.

    Répondre à ce message

  • Bien sur, il existe une corrélation entre ces trois facteurs. En effet, une personne bien instruite a de fortes chances de trouver un emploi bien rémunéré. Ces emplois étant centralisés le plus souvent dans la capitale, les personnes qui les exercent ont par conséquent un niveau socio-économique élevé pour supporter le coût de vie. Bref, les personnes bien instruites sont beaucoup plus localisées dans la capitale Taipei et ont des revenus les plus élevés en général. Ils perdront plus gros en cas de maladie et sont donc les mieux disposés à payer pour éviter une maladie due à la pollution ; d’où un CAP beaucoup plus élevé dans la capitale.

    Répondre à ce message

  • En effet il y’a une correlation dans la mesure où c’est cette ville qui regroupe le plus en matière d’effectif ces trois variables.

    Répondre à ce message

  • Oui, il existe une corrélation entre ces trois facteurs (c’est-à-dire si ces différents facteurs ne sont-ils pas dépendants les uns des autres) : "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu" car dans la plupart des cas, ce sont les personnes qui ont un grand nombre d’années de formations(ingénieurs, universitaires, chercheurs entre autres) qui habitent les capitales des pays à l’exemple de Taipei et ce sont ces mêmes personnes qui occupent les postes de responsabilité ou emplois bien renumérotés(directeurs, recteurs, chef d’entreprises ou d’établissement, ministres, artistes de renom etc.). Ainsi, le nombre d’année de formation, habiter la capitale Taipei et le niveau de revenu sont un trio liés .

    Répondre à ce message

  • La corrélation entre ces trois facteurs se traduit par une relation sur le revenu fort par à un travail qualifié grâce aux nombres d’années de formation.
    On pourrait associer à l’expression, la fin justifie les moyens par la protection d’un risque de pollution justifie la qualification pour la capacité du revenu.

    Répondre à ce message

  • Effectivement il existe une corrélation entre ces trois facteurs. Avec un nombre d’année de formation important, on a la chance d’avoir un travail ou occupé des hautes fonctions responsabilités avec une rémunération conséquente. Ce qui oblige certaines personnes de vivre en ville.C’est le cas dans les plus part de pays en voie de développement où les hauts fonctionnaires nantis de diplômes vivent dans la capitale

    Répondre à ce message

  • A mon avis, une corrélation (certes non parfaite) devrait exister entre les trois variables et même entre les variables pris deux à deux. En effets, le niveau de revenu peut très bien être expliqué par les variables « niveau de formation » et « habiter ou non la capital ». D’ailleurs, la corrélation serait positive. En effet, quand la variable « habiter la capital » croit (valeur 1) et/ou que le niveau de formation (croit), généralement le revenu croit également.

    Répondre à ce message

  • bien sûr que oui :
    pour avoir beaucoup d’année de formation, il faut avoir fréquenté les meilleures écoles qui se trouvent pour la plupart en capitale. Et pour faire valoir ses diplômes il faut travailler dans de grandes structures qu’on retrouve également pour la plupart en capital, d’où habiter en capital devient nécessaire. et bien sûr les personnes les mieux éduquée occupent des postes de grandes responsabilités, d’où des revenus conséquents.

    Répondre à ce message

  • Si, il existe une corrélation entre ces trois facteurs. En une seule phrase, on peut dire que : "Habiter dans la capitale Taipei permettra d’effectuer un nombre d’années de formation pour avoir enfin un niveau de revenu important".

    Répondre à ce message

  • le plus d’individu a fait un nombre considérable d’années de formation, le plus il aura des chances d’obtenir un travail qui va payer mieux, s’il n’avait pas reçu un diplôme, . Donc manquez même un jour de travail coûterait plus qu’un jour de travail pour une personne moins qualifiée. Ce serait par conséquent disposé à payer plus pour cet événement que de ne pas souffrir d’une maladie due à la pollution ; en général, dans tous les états, le revenu moyen dans le capital est plus haut que le revenu moyen dans la province ; lequel pour la même raison comme avant, les défenseurs qui travaillent dans Taipei et seraient disposés à payer plus pour toute maladie due à la pollution.

    Répondre à ce message

  •  Un niveau de formation élevé donne droit à des activités plus rémunératrices
     Pour habiter dans la capitale de Taipei, il faut disposer d’un niveau de revenu élevé
     Le revenu moyen dans la capitale est supérieur aux revenus moyens en province ; ce qui, fait que les personnes interrogées travaillant dans la capitale sont disposées à payer plus pour les soins liés à la prévention de la pollution et les maladies chroniques.

    Répondre à ce message

  • Cette question est capitale car elle évoque un problème majeur celui des inégalités sociales et territoriales de santé. Les personnes précaires n’ont pas de moyens nécessaires ni pour vivre dans les capitales du monde ni pour se soigner convenablement et demeurent aussi insuffisamment sensibles et informées des principes et gestes de prévention....

    Il est donc normale qu’une personne diplômée ou qui dispose d’une bonne et solide formation aura plus de chances d’avoir un travail valorisant et mieux rémunéré que celle qui n’a pas de diplôme.
    Aussi, et plus qu’une personne possède un "bon travail", plus elle est sensible à tous les risques qui pourraient affecter son mode et niveau de vie, et donc disponible pour dépenser un peu de son argent pour contribuer à la prévention de ces risques...

    Répondre à ce message

  • Il existe une corrélation entre ces trois facteurs. Le nombre d’année de formation détermine souvent le niveau de revenu. Et généralement pour habiter à la capitale, il faut un minimum de ressources.

    Répondre à ce message

  • Effectivement, on peut penser que plus un individu a suivi un grand nombre d’années de formation, plus ses revenus seront élevés, avec une capacité à payer plus grande. Habiter dans la capitale qui est un pôle concentrant les entreprises sous-entend que le nombre de travailleurs qualifiés à revenus élevés est plus important.
    De plus, la formation permet d’améliorer ses connaissances sur les risques encourus. Il existe donc bien une corrélation entre ces facteurs.

    Répondre à ce message

  • Les personnes donnent une plus grande valeur à leur vie si ils ont une formation, un niveau de vie et une qualité de vie élevée.
    Ce n’est pas que subjectif puisque leur absence et/ou leur nombre d’années perdues valent forcément plus chers

    Répondre à ce message

  • Évidemment ces trois facteurs sont liés et ce sont les facteurs qui poussent les gens à payer plus.

    Répondre à ce message

  • Il existe très certainement une corrélation puisque le niveau de revenu dépend en général de l’éducation. Le fait d’habiter dans la capital accroit les chances de faire des études ou de disposer d’un revenu suffisant pour financer des études.

    Répondre à ce message

  • Bien sûr il existe une forte corrélation positive entre le nombres d’années de formation, habiter la capitale te le niveau de revenu. En effet l’élite la plus éduquée habite souvent dans la capitale ou dans les grandes villes et ont souvent un revenu élevé, ce qui leur confère une CAP plus élevé. Cette élite éduquée est aussi plus sensibles aux conséquences de la morbidité et plus ils font recours à des conseils en terme de protection sociale et d’assurances ; ce qui les rends plus conscients des dommages et donc des moyens de se protéger contre ces dommages et donc une CAP plus élevée.

    Répondre à ce message

  • Finalement tout tourne autour du pouvoir d’achat.Une personne avec un niveau de formation élevé se retrouve avec un bon boulot et un bon salaire et par conséquent, son absence pour maladie coûte plus cher par rapport à un travailleur de revenu faible.
    De cette même manière, travailler dans la capitale paye plus que travailler dans les autres régions.C’est pourquoi, ceux de la capitale sont plus disposer à payer pour éviter de tomber malade

    Répondre à ce message

  • Oui ,il y a une correlation entre les trois facteurs cites.Plus le nombre d’annees de formation de la personne est eleve,plus il habitera dans la capital,plus le niveau de revenu sera eleve pour faire face aux couts de la vie et satisfaire ses besoins.Les personnes qui ont passé plus d’annees a se former ont le plus souvent un niveau de revenue qui leur permet de vivre au niveau de la capital.

    Répondre à ce message

  • Les personnes ayant fait le plus d’études occupent les poste aux plus hauts revenus. Les revenus dans la capitale sont généralement plus élevés qu’en province. Ces trois éléments sont donc liés.

    Répondre à ce message

  • Plus le niveau de formation est élevé pour un individu, plus il a de chances d’avoir un travail descente et bien payé,c’est à dire un niveau de revenu élevé, et plus il a encore de chance de travailler dans la capitale, c’est à dire Taipei.

    Répondre à ce message

  • On peut effectivement y voir une corrélation, quoique relativement caricaturale :
    - Habiter dans une capitale donne normalement accès à plus de service et à plus de culture, le salaire y est également plus élevé (normalement),
    - On est donc potentiellement formé plus longtemps pour obtenir un poste mieux rémunéré que sans diplôme,
    - Le revenu final est donc plus élevé.

    Répondre à ce message

  • il existe une corélation entre ces 3 facteurs :
    — plus le nombre d’années de formation est élévé, plus on a des chances d’avoir un emplois à revenu important.
    — plus le revenu est important, plus on a la possibilité de choisir son lieu de résidence

    Répondre à ce message

  • Il existe effectivement une corrélation entre ces trois facteurs. Plus le niveau d’éducation est élevé et plus il permettra d’avoir accès à des métiers avec un revenu important, ce qui permet d’avoir accès à des logements, un niveau de vie confortable au sein de l’agglomération dont le niveau de vie est supérieur à la moyenne nationale. Il existe donc une corrélation directe entre "nombre d’années de formation", "habiter dans la capitale Taipei" et "niveau de revenu".

    Répondre à ce message

  • corrélation formation
    R/Affirmatif ;
    - Il existe une bonne corrélation entre formation,capitale et revenu
    d"autant plus que lors de la demande ou de l’offre de l’emploi on tient compte du Curriculum Vitae ; c’est-à-dire que l’on évalue les nombres d’années d’expériences (expertise ).
    - Notons aussi que d’une manière globale ; les revenues du niveau national reste souvent importante qu’aux revenues provinciales ; Ce qui fait que les résidents du capital payer grand chose que les provinciaux pour éviter qu’ils ne soient pas victimes des affections

    Répondre à ce message

  • La correlation que je vois est le CAP plus important pour ces 3 facteurs. Je dirais aussi la perception du risque.

    Répondre à ce message

  • Effectivement il existe une corrélation ‘’habiter dans la capitale Taipei’’, une ville moins polluée avec un CAP accordé aux populations qui croît selon le revenu lié dans une certaine mesure aux années de formation.

    Répondre à ce message

  • La corrélation est évidente même si elle ne l’est pas à 100% (des personnes nanties qui préfères le banlieue ou la campagne) plus on est éduqué plus on a de l’expertise mieux on payé et mieux on est disposé à payer le prix fort pour réduire la probabilité de décès (assurance maladie et autres)..

    Répondre à ce message

  • il existe une corrélation certaine entre ces facteurs suivants :
    Plus la durée de formation est longue, on décroche un diplôme plus qualifiant qui donne droit àun emploi dont la rémunération est plus élevée et la pénibilité au travail est plus faible par rapport à une personne ayant passe moins d’années de formation.
    Selon, certaines études, il y’a un écart de 7 ans dans l’espérance de vie entre un cadre supérieur et un ouvrier.
    Puisque le salaire de la personne mieux formée est plus élevé que la personne peu instruite, la personne mieux formée pourra choisir son quartier, son habitat mieux que l’autre personne. Soit une zone moins exposée aux différentes pollutions sonore, physiques, chimiques et biologiques.
    Il s’agit de niveaux de formation, de revenus. Les personnes résidant dans la capitale de la République de Chine (Taïwan), Taipei ont un revenu plus élevé et est généralement d’un niveau de formation plus élevé. Cette pollution de Taipei est disposée à payer plus cher pour pour éviter d’être affectée par aucune pathologie.
    C’est en quelque sorte le paquet comportant quelques déterminants sociaux de la sant
    il existe une corrélation certaine entre ces facteurs suivants :
    Plus la durée de formation est longue, on décroche un diplôme plus qualifiant qui donne droit àun emploi dont la rémunération est plus élevée et la pénibilité au travail est plus faible par rapport à une personne ayant passe moins d’années de formation.
    Selon, certaines études, il y’a un écart de 7 ans dans l’espérance de vie entre un cadre supérieur et un ouvrier.
    Puisque le salaire de la personne mieux formée est plus élevé que la personne peu instruite, la personne mieux formée pourra choisir son quartier, son habitat mieux que l’autre personne. Soit une zone moins exposée aux différentes pollutions sonore, physiques, chimiques et biologiques.
    Il s’agit de niveaux de formation, de revenus. Les personnes résidant dans la capitale de la République de Chine (Taïwan), Taipei ont un revenu plus élevé et est généralement d’un niveau de formation plus élevé. Cette pollution de Taipei est disposée à payer plus cher pour pour éviter d’être affectée par aucune pathologie.
    C’est en quelque sorte le paquet comportant quelques déterminants sociaux de la santé publique.

    Répondre à ce message

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 26 juillet 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos