Facteurs inclus ou exclus d’une définition opérationnelle de l’environnement

Les facteurs environnementaux inclus sont les parties (ou impacts) modifiables de :
- la pollution de l’air, de l’eau, des sols, avec des agents chimiques ou biologiques ;
- les rayonnements ionisants ou UV [1] ;
- le bruit et les champs électro-magnétiques ;
- les risques professionnels [2] ;
- l’environnement bâti, y compris le milieu intérieur, l’urbanisme, le réseau routier ;
- les techniques agricoles ou d’irrigation ;
- les modifications climatiques et les altérations des écosystèmes dues à l’homme ;
- les comportements liés à la disponibilité de l’eau potable et d’assainissement, tels que se laver les mains ou contaminer les aliments avec une eau souillée.

Les facteurs environnementaux exclus sont :
- la consommation d’alcool, de tabac et l’abus des drogues ;
- l’alimentation, quoique il peut être argumenté que la disponibilité des aliments influence le régime ;
- l’environnement naturel des vecteurs de maladies infectieuses qui ne peut être raisonnablement modifié (cours d’eau, lacs, zones humides) ;
- le chomage, à condition qu’il ne soit pas lié à la dégradation de l’environnement ou des maladies professionnelles ;
- des agents biologiques naturellement présents (présence de pollens dans l’air extérieur) ;
- la transmission d’un individu à l’autre qui ne peut être prévenue par des interventions environnementales comme l’amélioration de l’habitat, l’introduction de règles sanitaires ou de sécurité en milieu professionnel, etc. ;

2 Messages de forum

Poser une question

Notes

[1le rayonnement UV solaire ne peut être modifié, mais l’augmentation de l’exposition à cause du trou d’ozone peut être influencée, de même que le comportement d’exposition volontaire

[2Ceux-ci ne se distinguent en rien des autres risques environnementaux et les comportements associés

Plan du cours

    SPIP3  Mise à jour : le 20 juin 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos