Les différentes facettes de la croissance économique

La croissance a été en tout temps un des sujets de recherche parmi les plus fascinants des sciences économiques. Cette fascination provient des nombreuses attentes sociales projetées sur ce concept qui concerne avant tout l’évolution de la production :

- la croissance est souvent comprise comme un indicateur de bien-être économique. Jusqu’à la révolution industrielle, elle concernait surtout la production agricole. Elle signalait donc la capacité de survie en fonction d’un cycle naturel de bonnes et de mauvaises récoltes ;

- la mesure de la croissance économique par tête a longtemps servi à comparer entre eux les pays en termes de niveau de vie. Le facteur démographique servait donc comme pondération à l’évolution de la production et introduisait un élément qui aujourd’hui encore distingue deux stratégies de protection de l’environnement. Une stratégie s’observe dans les pays développés et vise avant tout la maîtrise de la pollution suite a l’industrialisation, l’autre concerne la maîtrise de l’explosion démographique dans de nombreux pays en voie de développement ;

- la croissance est considérée comme reflétant le développement d’un pays. Bien que le concept de développement soit plus large, incluant non seulement des aspects de distribution de revenus et de fortunes, mais également des différences culturelles significatives, il est souvent réduit à la seule croissance économique. Une des théories de la croissance économique ayant connu une large diffusion prône de « ne s’occuper des ressources naturelles que dans la mesure où elles affectent le comportement humain », pris comme le facteur explicatif par excellence [1].

Poser une question

Notes

[1Lewis, W.A., 1971, La théorie de la croissance économique, Paris : Payot, p. 15

SPIP3  Mise à jour : le 10 janvier 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos