Politique de lutte contre la pollution efficace et au moindre coût : la taxation plutôt que la norme

L’application d’une taxe à un taux uniforme t à l’ensemble des pollueurs (ici, dans notre exemple, A et B), permet de minimiser le coût total de dépollution, puisqu’elle assure l’égalisation automatique de leurs coûts marginaux, chacun ayant intérêt à ajuster ses émissions en comparant 0t à son propre coût marginal. A diminuera sa pollution jusqu’à p2 et B jusqu’à p3, de telle sorte que 0p2+0p3 = 2x 0p0. Ainsi, les coûts marginaux A’p2 et B’p3 seront égaux.

Pour autant, si l’internalisation des effets externes dus à la pollution par le biais de la taxation constitue donc bien une politique à la fois efficace et moins coûteuse, notamment dans les cas, fréquents, où l’on ne connaît pas, ou mal, les coûts de dépollution des pollueurs, subsiste toujours un problème : la connaissance des dommages infligés aux victimes, qui est pourtant nécessaire à la fixation de cette taxe.

7 Messages de forum

Poser une question

info portfolio

JPEG - 94.3 ko
taxation à un taux uniforme et égalisation automatique des coûts marginaux des pollueurs

Plan du cours

info portfolio

JPEG - 94.3 ko
taxation à un taux uniforme et égalisation automatique des coûts marginaux des pollueurs
SPIP3  Mise à jour : le 19 juin 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos