Question sur : L’exposition En réponse à :

Sujet : L’exposition

R�pondu le vendredi 14 décembre 2012 par Legendre Anne-Laure

Les Champlanais ne sont pas exposés aux mêmes niveaux de nuisances sur les différents paramètres étudiés. Par exemple en termes d’exposition à des pollutions atmosphériques, la campagne de mesure réalisée sur le secteur de Champlan a mis en avant des écarts importants de niveaux d’émissions. Sur l’indicateur dioxyde d’azote, les populations les plus proches des axes routiers sont plus fortement exposés. Ainsi, on observe que 5% de la population de Champlan est exposée à un niveau de NO2 supérieur aux objectifs de qualité de l’air.
Au travers de l’exemple de l’étude des émissions basse fréquence, et notamment des pics enregistrés liés à l’activité du sondé, on peut déduire que les individus, du fait de leurs activités, mode de vie et lieux de vie et de travail peuvent être exposés à des nuisances différentes.

La vulnérabilité des individus par rapport à une nuisance peut varier au sein d’une même population pourtant exposée a priori aux mêmes niveaux et facteurs de risque. Pour un même niveau d’exposition à un polluant extérieur, deux individus peuvent subir des nuisances différentes, du fait d’inégalités de sensibilité, mais aussi d’inégalités sociales. Dans le cas d’étude de Champlan, l’exemple de la nuisance sonore révèle que tous les Champlanais ne ressentent pas la même gène vis à vis du bruit occasionné par l’activité de l’aéroport. L’étude sociologique suggère l’existence d’une corrélation entre vulnérabilité et projet de vie sur la commune de Champlan. En effet, certains individus ayant un malaise d’ordre familial, social ou économique semblent globalement plus vulnérables aux nuisances sonores.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 5 août 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos