Question sur : Question n°2 (les études) En réponse à :

Sujet : Question n°2 (les études)

R�pondu le samedi 10 mars 2012 par Ciza Gratien

De mon point de vue, les résultats et notions pouvant faire l’objet de divergence sont les suivants :
J’ai l’impression que les population de Champlan et les associations locales ne seront pas d’accord que pour le benzène, les expositions individuelles mesurées sont supérieures aux niveaux relevés en air extérieur et que l’influence des activités et/ou les microenvironnements fréquentés au cours de la journée, comme notamment le fait de se déplacer en véhicule routier jour y contribue en grande partie.
Je me demande ce que vont faire les élus locaux et les associations locales face à l’aéroport qui est la principale source de bruit où 100% des Champlanais sont soumis au bruit des avions au-delà de la valeur réglementaire des 55 dB.
Les populations risquent de ne pas être convaincus qu’elles ne sont pas soumises (ou qu’elles sont à l’abri) à la ménace des champs magnéitques lorsque l’on sait que l’exposition moyenne des personnes habitant au voisinage des lignes THT est supérieure à celle des autres habitants et au fait que les champs magnétiques émis par les lignes THT à Champlan étaient décelables (quantifiables) jusqu’à une centaine de mètre de part et d’autres des lignes.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 15 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos