Question sur : Le niveau d’exposition des fumeurs passifs aurait baissé En réponse à :

Sujet : Le niveau d’exposition des fumeurs passifs aurait baissé

R�pondu le mardi 7 février 2012 par Gasteuil Muriel

La nicotine et la cotinine peuvent être mesurées dans le sang, la salive, les urines, les cheveux, le lait maternel, le liquide amniotique.
En principe, on privilégie les analyses urinaires pour le dosage de la nicotine et de la cotinine en effet le prélèvement urinaire du fait de sa facilité de recueil est bien accepté par les patients.

L’analyse sanguine est une technique beaucoup plus invasive mais plus précise, qui va permettre d’éviter les fausses déclarations.

En effet on considère qu’un taux plasmatique de nicotine supérieur à 10 ng/ml permet de détecter un fumeur mais cependant on ne peut pas déterminer l’intensité de l’exposition.

En ce qui concerne le dosage sanguin de la cotinine, il apparaît que les fumeurs actifs ont en général une concentration sanguine supérieure à 10µg/L et qui peut atteindre 1000 µg/L, alors que les concentrations chez les non-fumeurs non exposés varient entre 0,1 et 1 µg/L


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 28 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos