Question sur : Exposition développementale à l’arsenic : type d’étude En réponse à :

Sujet : Exposition développementale à l’arsenic : type d’étude

R�pondu le mercredi 9 décembre 2020 par Ould Ahmed Ouamer

L’étude épidémiologique de "l’exposition développementale à l’arsenic" » appartient à la famille des études analytiques. Afin de déterminer plus exactement cette famille, je me suis référé au site officiel de "cancer environnement" (ci-joint le lien : https://www.cancer-environnement.fr/344-Types-detudes-epidemiologiques.ce.aspx#Les%20%C3%A9tudes%20descriptives. D’après les informations recueillies, il s’agit bien de la famille d’études analytiques, et plus exactement l’étude des cohortes. Bien sur, avec décortication de tous les élèvements y afférents : (1) c’est de la famille des études analytiques, parce que, son but est de rechercher des excès de la maladie( néoplasme malin, cancer) dans la population d’Okyawa, et d’analyser le rôle des facteurs susceptibles d’influencer l’incidence de ces problèmes(n-3.141). Elle vise à comparer des individus exposés(bébés nés entre septembre 1950 et août 1960), dont certains sont atteints de la pathologie que souhaitaient étudier les chercheurs. (2) c’est une étude de cohortes, dite aussi (exposé/non exposé), parce que, c’est une comparaison d’incidence du cancer entre deux groupes d’individus (cités déjà). Qui sont regroupés selon le degré d’exposition. Pour affiner l’idée, l’étude des cohortes peut être prospective ou rétrospective ( selon les données : collectées ou enregistrées). Puisque nous sommes dans une collecte de données entre 1950-1960. Nous sommes, par conséquent, dans l’étude des cohortes prospective. En clair, la famille de l’étude est analytique, type de l’étude est les cohortes prospectifs.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 21 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos