Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le mercredi 14 mai 2014 par Doffou Djoman Barthelemy

L’organisme paritaire est géré à la fois par les employeurs et les employés (syndicat). Un tel mécanisme (paritarisme) conduit à un souci du consensus et une mission de respect des normes. Ce fait peu entraîner des blocages voire la dissimulation de certaines informations. Ici la particularité de l’amiante c’est l’enjeu économique, le marché de l’amiante engrange de nombreux bénéfices. L’exemple ici serait la composition paritaire du conseil d’administration de l’INRS qui aurait été un frein à son impartialité, car les employés préservaient leur emploi et ne voulaient prendre aucun risque quant aux décisions, et les financiers et les patrons avaient à craindre les indemnités à reverser aux employés exposés à l’amiante au cas où les recherches prouvaient sa toxicité.
La plupart des décisions ont été prises sous la houlette des lobbyistes sans autre forme de commentaires. La mise en place de la CEA n’a pas non plus résolu le problème de l’opacité et de l’impartialité dans les décisions. Selon moi ce genre d’expertise devra être confié aux ONG et aux associations de la société civiles pour plus de pertinence. Car ces groupements n’étant pas sous l’influence de l’Etat, ils peuvent donner des avis contradictoires à ceux des hommes politiques. Ces exemples montrent que le domaine de l’amiante ne se prête pas à la gestion d’un organisme paritaire.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 15 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos