Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le dimanche 4 octobre 2015 par Mudwahefa Anzenza Didier

Le paritarisme, ou système de gestion paritaire, suppose que une cogestion d’un organisme par un nombre égal de représentants des employés et des employeurs. C’est les cas de l’INRS avec ses collèges des employés et des employeurs. Le domaine de l’amiante ne se prête pas à la bonne gestion d’un tel organisme. En effet, un tel organisme ne se concentre que sur des expositions professionnelles, or comme l’a souligné le communiqué de presse du Ministre, il existe aussi une exposition de type environnemental qui n’est nullement professionnelle.
Par ailleurs, même dans la catégorie professionnelle, dans le cas de l’amiante, on aurait plus visé la contribution des entreprises productrices alors que l’expérience a montré que les entreprises de construction (bâtiment), jugées comme utilisateurs, ont payé le plus lourds, y compris la population, avec l’exposition intérieure issue de la dégradation des matériaux.
L’idéal est que la gestion de l’amiante soit confiée à un organisme publique qui tient en compte l’implication de toutes les parties prenantes et qui a un œil plus étendu sur toute la sphère du produit (de l’exploitation, à l’utilisation, voir les déchets en passant par la production).


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos