Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le mardi 13 octobre 2015 par Gaudel Marion

L’INRS est un organisme paritaire qui est administré par un Conseil d’administration comprenant un collège employeurs (MEDEF, CGPME, UPA) et un collège salariés (organisations syndicales de salariés : CFDT, CFTC, CGC, CGT, CGT-FO) de 9 représentants chacun. Les statuts de l’INRS prévoient pour la présidence de l’Institut une alternance entre ces collèges employeurs et salariés tous les 2 ans.
Comme de nombreux autres problèmes de santé au travail, le cas de l’amiante revêt de nombreux enjeux, historiquement et actuellement.
D’un point de vue industriel, les lobbying ont à priori eu un rôle a joué dans la réglementation tardive de l’amiante, et cette stratégie s’exprime encore, nous l’avons vu dans ce TD, au travers du cas particulier des chrysotiles.
On peut aisément imaginer, tant sur le point précis de l’amiante que sur la prévention au travail, que l’intérêt des employeurs ne se porte pas uniquement sur la préservation de la santé de ses employés et du grand public en général.
D’un autre coté, les organisations syndicales ne sont certes pas représentatives de tous les employés, et connaissent également d’autres enjeux que celui de la santé au travail.
Le principal point de vue manquant dans le conseil d’administration est celui de l’expertise médicale, dont le seul intérêt serait bien de préserver la santé des individus.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos