Question sur : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire En réponse à :

Sujet : Les particularités du marché de l’amiante sont de toute façon peu compatibles avec la gestion paritaire

R�pondu le mercredi 17 mai 2017 par Vincent Stanley

En raison des principes réglementaires relatifs à la protection contre les produits de manufactures, les travailleurs de ce secteur sont mieux protégés que les employés du secteur des bâtiments.
Le secteur de l`emploi est très hétéroclite vue son organisation spatio-temporelle si complexe. Il existe, en effet, une grande quantité de produits qui sont des dérivés de l`amiante Mg3Si2O5(OH)4 .
L`amiante, étant que produit toxique, peut être disponible dans la nature. Nous pouvons penser à l`exemple de la Nouvelle-Calédonie dans l`Océan Pacifique et dans d`autres pays ou il peut bien y avoir des fuites, des contaminations des écosystèmes terrestres, lentiques ou lotiques par l`amiante en raison de son exploitation et/ou utilisation. Les travailleurs des usines (milieu professionnel) et les populations (exemple de la Tremolite de Pö) n`ont pas le même niveau d`exposition.
Certains pays comme le Viêt Nam, les Philippines , l`Inde, le Pakistan et le Canada sont opposés à l`inscription de l`amiante chrysotile dans la liste des produits chimiques dangereux, toxiques établie par la Convention de Rotterdam lors de la réunion de Rome en octobre 2008.

Pour la fédération Canadienne, ce n`est qu`en décembre 2016 dernier que le gouvernement a procédé à l`interdiction de « l’utilisation de l’amiante dans toute nouvelle construction au pays, son importation ainsi que son exportation ».

Le système de gestion paritaire est un principe caractérisé par la cogestion d’un organisme par un nombre égal de représentants des patrons et des ouvriers (syndicats). Le domaine de l’amiante est très large et il serait un peu difficile de laisser cette gestion à un seul organisme. Étant donné les différentes voies d’exposition (environnementale et professionnelle), il aurait été judicieux de scinder les actions ou les secteurs en charge de la gestion du problème et ce dans l’optique de mieux établir les causes, les conséquences et établir les dommages si possibles.

Enfin, quand les Employeurs délient les cordons de la bourse pour le financement des institutions devant procéder à l`orientation les décideurs politiques, les résultats sont généralement laissés surtout avec la sous-estimation voire même le déni des risques de santé publique. En guise d`exemple, c’est le cas du Chlorure de Vinyle au États-unis d`Amérique. Alors, pour le cas de l’amiante, les risques sanitaires étaient sous-évalués par l’INRS. Ce fait a pour conséquences le retardement des décisions publiques (des politiques publiques) et des cas de contaminations à l`amiante.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos