Retour aux questions Question sur : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes ! En réponse à :

Sujet : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes !

R�pondu le lundi 30 mai 2011 par Fogou Dongmo Robert

Pour procéder à l’évaluation qualitative et quantitative des risques d’une substance, il faut disposer de trois catégories de données : sa nocivité intrinsèque, la connaissance des relations dose- effet et l’estimation des expositions, s’agissant aussi bien des populations humaines que des écosystèmes. La nocivité intrinsèque pour l’homme des substances médicamenteuses est assez bien connue dans le cadre de leur utilisation, c’est-à-dire à des doses thérapeutiques. Toutefois les effets de faibles doses sur des périodes longues, en mélanges avec d’autres substances médicamenteuses ou non, sont mal connus et particulièrement difficiles à étudier . Certaines substances médicamenteuses peuvent avoir un impact significatif sur la flore et la faune, notamment en matière d’antibiorésistance ou de modulation endocrinienne qui peuvent survenir à doses faibles. Cependant de tels impacts écologiques, à faibles concentrations et surtout en association ont été insuffisamment évalués à ce jour . L’éventualité de risques sanitaires pour l’homme, dus à l’exposition des populations aux résidus de substances médicamenteuses, n’est pas encore suffisamment documentée et leur présence dans les eaux superficielles et souterraines voire dans l’eau du robinet, peut inquiéter . La réglementation n’envisage pas toutes les conséquences écologiques, notamment à long terme, des rejets de résidus de ces substances médicamenteuses et de leurs dérivés métabolites ou autres. Il faut théoriquement prendre en considération l’ensemble des systèmes écologiques, ce qui rend l’évaluation très difficile. Généralement l’évaluation porte sur un des maillons de ces systèmes et ne concerne qu’une substance isolée, tout en sachant que les effets peuvent être additifs, antagonistes ou synergiques lorsque les substances sont associées en mélange. Une meilleure connaissance du cycle de vie des substances médicamenteuses dans l’environnement est indispensable pour mieux suivre les conséquences de leurs utilisations et de leurs rejets. Les enjeux de ces connaissances concernent non seulement la protection de l’environnement et en particulier le bon état des milieux aquatiques et des ressources en eau, mais aussi la santé publique. Un autre enjeu est celui de l’amélioration, mais aussi du coût des technologies de traitement des eaux résiduaires industrielles ou urbaines et des eaux destinées à la consommation humaine.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 19 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos