Retour aux questions Question sur : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes ! En réponse à :

Sujet : L’accumulation des médicaments dans les effluents pose des problèmes !

R�pondu le lundi 13 février 2012 par Perez Marie-Elisabeth

Le rejet de grandes quantités de médicaments dans l’environnement n’est pas des plus faciles à résoudre.
*****************************************************************************************************************

Si on peut espérer améliorer la récupération des médicaments prescrits non-consommés et limiter la prescription de certains médicaments (psychotropes…), il semble difficile d’arriver à faire chuter la quantité de médicaments consommés, compte-tenu du vieillissement de la population, de l’augmentation de l’incidence des cancers et d’autres maladies chroniques (et du lobbying de l’industrie pharmaceutique…). D’où ce dilemme : donner la priorité à la protection de l’environnement ou aux soins ? Cependant, il serait quand même bénéfique de lutter contre la polymédication des personnes âgées, et même de réorienter une médecine entièrement curative vers une médecine avant tout préventive : il s’agit d’un véritable changement de paradigme pour notre politique de santé publique. Quant aux médicaments vétérinaires, la France en fait un usage intensif : elle est responsable à elle seule de la moitié de la consommation européenne ! Il doit être possible d’être plus raisonnable…

******************************************************************************************************************
La réduction à la source, si elle est indispensable, a ses limites. Il est donc important d’améliorer le traitement des eaux usées, dans les STEPs et au niveau des hôpitaux. Se pose le problème du rapport coût/bénéfice : un coût immédiat, et des bénéfices difficiles à évaluer, décalés dans le temps. De même, la « valorisation » agricole des boues est un problème épineux : il est choquant d’avoir mis en place des procédés d’épuration permettant d’atteindre (plus ou moins) des objectifs de qualité sanitaire et environnementale des eaux, et de voir revenir les substances indésirables dans nos assiettes via l’épandage des boues !

****************************************************************************************************************
Avant tout, l’industrie pharmaceutique devrait se préoccuper en amont de l’impact environnemental de ses produits. Les industriels suédois doivent depuis 2003 fournir aux pouvoirs publics des données environnementales permettant de classer les médicaments selon leur biodégradabilité ou leur persistance, leur potentiel de bioaccumulation dans les organismes aquatiques et l’évaluation des risques (exposition de la population et toxicité des produits). Il serait souhaitable que cette classification environnementale des médicaments serve de modèle aux autres pays européens.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 28 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos