Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le lundi 24 février 2014 par Noudjom Henri Kissiger

En partant du contexte économique actuelle et surtout des résultats de l’enquête de la direction des études économiques et de l’évaluation environnemental D4E,on peut constater qu’avec la mise en application des nouvelles directives europennes,les riverains sont de plus en plus nombreux á avoir un regard autre sur les UIOM qui pourraient gener des avantages en matiere de l’emploi.paradoxalement,le cas de fos sur mer qui tend vers ce qui fût le cas á Champlan, montre bien que cette acceptabilité des riverains peut bien varier d’une région á l’autre.cette difference de vison de la chose pourrait être liée non seulement á la culture mais aussi et surtout de l’histoire de chaque region.Ce qui pourrait en outre expliquer le fait que les personnes âgees de plus de 50 ans soient majoritaire á être prête á payer pour un éventuel déplacement de l’UIOM.cette classe de population ayant certainement encore en memoire les dernieres catastrophes industrielles et aussi des études retrospectives tellesque celles menées par les équipes de Besançon suite au développement de la maladie de lymphome malin non hodgkinien qui en témoignent l’image des incinérateurs.ce qui pourrait dans une certaine mesure ,favoriser le developpement des idees conduisant aux phenomenes de NIMBY.Dans le même ordre d’idée,il faut aussi noter que cette tranche de polution est aussi celle qui posséde déja une certaine stabilité dans la vie comme par un exemple un emploi ou un habitat stable contrairement á celle plus jeune qui ,vue sur cet angle la ,peut être plus flexible et voir ainsi l’avenir autrement.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos