Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le jeudi 15 janvier 2015 par Andrianjatovo Eulalie Claire

Les dioxines sont des polluants dispersés dans l’air puis se déposent sur le sol et proviennent de l’activité industrielle. Ils sont de plusieurs formes chimiques mais le plus toxique est le 2,3,7,8 TCDD qui est démontré par l’OMS que c’est cancérigène. L’étude des scientifiques sur l’usine de Besançon avec la survenue du cancer lymphatique a permis de d’associer l’exposition environnementale à la dioxine et la survenue de lymphomes malins non hodgkins. Les scientifiques ont élaboré une étude épidémiologique par modélisation en considérant tous les paramètres influençant la diffusion dans l’atmosphère. Selon l’étude des propriétés et mécanisme des dioxines, la voie de contamination principale est l’alimentation.
Comme la contamination directe n’est pas encore évidente, le niveau de perception du risque par la population est complexe. Tout d’abord, le syndrome de NIMBY se manifeste vis-à-vis d’une nouvelle installation. Les résultats de l’enquête de la D4E, en exprimant le risque sous forme de valeur monétaire, indiquent que la population est disposée à payer davantage pour annuler et éloigner le projet. Cependant, les dioxines émises peuvent être transportés sur de longues distances avant de retomber à la surface des sols et des milieux aquatiques. Pour le cas de Fos-sur-mer, la population s’est référée, dans leur dossier pour la justice, à la multitude de sources de pollution atmosphérique déjà existante pour exprimer leur refus concernant la nouvelle installation. Mais il est à noter que du fait de la forme particulaire prédominante des dioxines, les retombées atmosphériques des substances contaminent de façon privilégiée les sols et les végétaux plutôt que l’air. Ensuite, la population préfère accepter les risques des installations déjà en place et ne considère que les avantages et l’efficacité de celle-ci. Le résultat de D4E affirme qu’il vaut mieux être dédommagé pour les nuisances plutôt que de dépenser pour fermer l’usine.
Pour conclure, en dépit du respect des normes établies, la population perçoit une nouvelle installation industrielle très risquée pour leur santé sans même connaître les mécanismes et les effets des substances. Un conflit est généré par la promotion de l’intérêt général par les décideurs d’une part et la protection de la santé par la population d’autre part.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos