Question sur : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité En réponse à :

Sujet : Usines d’incinération d’ordures ménagères : risques et acceptabilité

R�pondu le mercredi 16 juin 2010 par Hashazimari Jean-Marie

Réponse :
1. Contexte
Il est clair aujourd’hui que des dioxines sont nocifs à l’être humain. Les dioxines constituées d’un mélange de molécule portant 2, 3 jusqu’à 8 atomes de chlore sont les plus dangereuses (toxiques). Les caractéristiques biochimiques des dioxines leur confèrent la tendance à s’accumuler le long des chaînes alimentaires pour arriver finalement jusqu’à l’homme. Leurs voies de contamination sont diverses :
 orale dans la plupart des cas ;
 par voie respiratoire et cutanée dans d’autres cas.
L’incinération des déchets alimentaires et les usines sont les principales causes de la création des dioxines.
2. La part de responsabilité des dioxines dans la survenue des cancers
Si la nocivité des dioxines est connue, il n’a pas encore été dégagé leur responsabilité dans la survenue de cancer pour des expositions à faibles doses environnementales.
Toutefois, des études ont déjà montré la présence de plusieurs cas de cancer non Hodgkiniens aux alentours de l’incinération de Besançon.
En plus, il a été démontré que le risque de développer un lymphome malin non hodgkinien est 2,5 fois plus élevé pour les habitants de la zone la plus exposée que pour ceux de la zone la moins exposée.
3. Les conflits (les opposants à l’incinérateur)
La population qui s’oppose à la construction des incinérateurs d’ordures ménagères tout près d’eux, à Fos-Sur-Mer a déjà saisi la cour pour l’annulation de la requête introduite par la communauté urbaine de Marseille.
Ce dossier démontre clairement la démarche forcée de l’Etat, puisque la population se lamente en disant qu’elle n’est pas écoutée. Selon l’avocat des riverains, on devra épuiser toutes les démarches françaises puis européennes. Par conséquent, des manifestations au siège du Parlement européen sont prévues pour pouvoir porter leur voie plus haute.
4. Conclusion
L’incinération qui est parmi les grands producteurs des dioxines est un des modes de traitement des déchets les plus utilisés en France. L’exposition aux dioxines entraîne des risques de développement des cancers, bien que cela ne soit pas prouvé pour l’exposition à de faibles doses. L’incinération est aujourd’hui un mode de traitement fortement contesté, et se heurte à une résistance locale (syndrome de NIMBY). Internaliser les externalités est un des moyens pour limiter les pressions environnementales.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 22 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos