Question sur : Circonstances d’exposition involontaire Question sur : Circonstances d’exposition involontaire En réponse à :

Sujet : Circonstances d’exposition involontaire

R�pondu le samedi 22 octobre 2016 par Yorghos Remvikos

La question n’est pas hors contexte. Simplement, la guerre ou le terrorisme peuvent être vus comme circonstances exceptionnelles. Néanmoins, le thème de l’insécurité fait partie des déterminants de la santé, ce qui permet d’élargir notre cadre de pensée. Pour donner un exemple de réponse, il faut prendre l’exemple de l’organisation de la sécurité civile au Royaume Uni pendant la deuxième guerre mondiale. Le concept que nous pouvons utiliser est celui de la résilience des populations, mais celui-ci est un peu à la marge du programme de SSEnTS.

Le cas des pesticides est plus intéressant et complexe. L’autorisation de mise sur le marché se base sur une évaluation des risques, ce qui signifie que les expositions sont considérées comme volontaires, dans le sens où les autorités considèrent avoir obtenus des garanties de sécurité, au travers des conclusions de l’évaluation des risques. Il se trouve que l’application des pesticides génèrent des émissions atmosphériques de ceux-ci et donc des expositions via l’air que l’on respire, qui rentrent dans la définition des expositions involontaires à cette partie volatilisée et qui est parfaitement détectable par les capteurs sur les toits de Paris au moment des campagnes d’application.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 17 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos