Question sur : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994 En réponse à :

Sujet : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994

R�pondu le mercredi 26 juillet 2017 par Vincent Stanley

En 1994, l’Inserm a mis en évidence et dévoile l’usage de la trémolite dans un badigeon blanchâtre qui enduit les cases kanaks de Nouvelle-Calédonie (dans le Pacifique), le Pö, fabriqué avec cette roche.Pour l’estimation du risque, il y’a un niveau qui paraît très important en dépit du fait que ce risque est éventuellement sous-évalué (sous-estimation du risque). En effet, on a observé que 7000 des 45000 individus seraient exposés à 800 - 7800 fois le seuil proposé par le Comité Permanent Amiante (CPA).
Autrement dit, sur les 45 000 personnes qui forment le nombre d’âmes de la province septentrionale (du Nord), 7 000 sont exposées à la trémolite par l’intermédiaire du pö retrouvé dans les habitations, soit environ 15% de la population à risque de cancer. Les niveaux d’exposition pour ces personnes sont de 800 à 7 800 fois supérieurs au seuil d’action proposé par le CPA.
Ces deux séries de chiffres (données)(part de la population et niveau d’exposition) paraissent importants (considérables).


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 21 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos