Question sur : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994 En réponse à :

Sujet : Rappels historiques : Estimation du risque en 1994

R�pondu le dimanche 23 janvier 2011 par Malergue Christelle

7000 personnes sont recensées en 1994 comme étant exposées à "des niveaux d’exposition à l’intérieur de l’habitat recouvert de pö pouvant dépasser de 800 à 7800 fois le seuil d’action proposé en 1990 par le Comité Permanent Amiante ".
Cela fait 15% de la population canaque de la province Nord, ce qui est énorme, et les niveaux d’exposition semblent particulièrement élevés. On peut imaginer de plus que le CPA, qui n’est pas une instance d’experts a défini un premier seuil de gestion qui sera amené à être revu à la baisse plus tard, après les résultats de l’enquête épidémiologique de l’INSERM. Donc potentiellement, ce sont plus que 15% de la population qui sont exposés. (cf plus loin on voit que 27% des habitants seraient exposés au pô...)

D’ailleurs, on verra en 1997 que l’incidence du cancer du mésothéliome , caractéristique de l’exposition à l’amiante, et dont on reconnaîtra de façon fiable l’origine de l’exposition (badigeon des murs à la trémolite), est 10 fois plus élevée dans la province nord de Nelle Calédonie qu’en métropole en exposition professionnelle (93 pour 1 000 000 versus 9,3 pour 1 000 000 ). Cela confirme un niveau de risque particulièrement élevé pour une exposition dans l’habitat...


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 18 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos