Question sur : Effets sanitaires et facteurs de confusion En réponse à :

Sujet : Effets sanitaires et facteurs de confusion

R�pondu le samedi 18 février 2017 par Vincent Stanley

La proposition de l’EPA relative à l’appliquer du facteur visant à ajuster le niveau trois qui permet de prendre en consideration les inductions non hépatiques probables, les associations de la societe civile et precisement le secteur des industries ont vivement protesté, adressé une lettre à l’agence : « les résultats épidémiologiques disponibles ne soutiennent pas une association entre l’exposition au CV( chlorure de vinyle) et le cancer humain, excepté pour l’angiosarcome du foie. Le facteur trois d’incertitude introduit par l’EPA pour tenir compte d’une possible induction tumorale en d’autres sites est mal avisé et peut donc être éliminé ». En réponse, la version finale de l’évaluation du chlorure de vinyle par l’EPA a complètement éliminé ce facteur protecteur. Dans la même lettre à l’agence, les fabricants contestaient qu’il existât « des preuves épidémiologiques suggérant que le cancer du cerveau, du poumon et du système lymphatique sont associés à l’exposition » (Price 1999).
Dans ce texte, nous voyons un argument de la CMA (Chemical Manufacturers Association) pour décrédibiliser (manque ou absence de fondement scientifique) l’étude état du lien existant entre l’exposition professionnelle aux CV et un excédent de mortalité par cancer du cerveau et du système nerveux central : cette association positive serait due à un « biais de diagnostic ». Les ouvriers étant mieux suivis par la médecine que la population globale, notamment pour ces cancers qui sont soupçonnés d’être liés à l’exposition professionnelles aux Chlorure de Vinyle.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 25 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos