Question sur : Effets sanitaires et facteurs de confusion En réponse à :

Sujet : Effets sanitaires et facteurs de confusion

R�pondu le mardi 8 décembre 2020 par Ould Ahmed Ouamer

Face à la publication de données d’effets néfastes sur la santé de leurs produits, les organisations industrielles réagissent souvent avec des arguments-types. Ceux-ci liés à la conception des études épidémiologiques et à la prise en compte de la qualité des informations recueillies. L’argument cité dans le texte est : (1)-Dans son projet d’évaluation du CV, en mai 1999, l’EPA avait proposé d’appliquer un facteur d’ajustement de niveau trois permettant de tenir compte des possibles inductions non hépatiques (EPA 1999a). Cependant, dans une lettre adressée à l’agence, les fabricants de CV protestèrent : « les résultats épidémiologiques disponibles ne soutiennent pas une association entre l’exposition au chlorure de vinyle et le cancer humain, excepté pour l’angiosarcome du foie. Le facteur trois d’incertitude introduit par l’EPA pour tenir compte d’une possible induction tumorale en d’autres sites est mal avisé et peut donc être éliminé », écrivirent-ils (Price 1999). En réponse, la version finale de l’évaluation du CV par l’EPA a complètement éliminé ce facteur protecteur. Dans la même lettre à l’agence, les fabricants contestaient qu’il existât « des preuves épidémiologiques suggérant que le cancer du cerveau, du poumon et du système lymphatique sont associés à l’exposition », Cette affirmation« devait être supprimée dans la revue finale », soutenaient-ils ( Price 1999). Làencore, l’EPA s’est inclinée.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 28 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos