L’environnement considéré comme un bien public : "internaliser" les "externalités" (le "principe pollueur payeur", taxes et normes)

L’économie de l’environnement cherche donc à prendre en compte les effets de la pollution dans le calcul économique du pollueur, de manière à faire coïncider intérêt privé et intérêt collectif. S’il est alors toujours possible de trouver un système de prix qui soit Pareto-optimal, l’Etat – ou tout autre planificateur social – dispose d’une panoplie d’instruments, notamment économiques, qui vont permettre d’attendre cet objectif. Ce sont des circonstances particulières (incertitudes sur les dommages ou sur les coûts de dépollution surtout) qui peuvent expliquer les choix qui seront faits à ce sujet par les pouvoirs publics.

Objectifs du cours : comprendre le fonctionnement des instruments (taxes, normes) qui permettent de prendre en compte les effets de la pollution dans le calcul économique du producteur, en allant encore plus loin dans la modélisation économique.

Plan du cours

SPIP3  Mise à jour : le 21 octobre 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos