Controverses et conflits, approches procédurales pour leur résolution

Des décisions à enjeux fondamentaux doivent souvent être prises dans l’urgence (ou bien elles arrivent par défaut), par exemple, changement climatique, OGM, vache folle, entreposage de déchets radioactifs. L’évaluation offerte par les experts (ACA, normes de sécurité validées scientifiquement, etc.) est insuffisante pour la prise de décision publique ou privée de questions liées a des risques et des irréversibilités élevées.

Cette insuffisance de l’évaluation technique offerte par les experts est démontrée par de nombreux cas historiques. On peut rappeler, à cet égard, les controverses scientifiques et publiques suivantes l’énergie nucléaire (sécurité des réacteurs et entreposage des déchets), pluies acides et pot catalytique, technologies de modification génétique (médicales, agricoles, industrielles), pollutions atmosphériques globales (CFC et couche d’ozone, accroissement de l’effet de serre et politiques climatiques), accidents industriels (Seveso), innovations pharmaceutiques et effets indésirables, traitement des déchets ménagers et industriels (incinération, commerce des déchets, enfouissement, etc.), risques sur la santé et l’environnement liés aux résidus de pesticides, qualité et sécurité de la ressource en eau (désertification, dégradation de l’aquifère, contamination et assurance de la qualité en eau).

Voir aussi sur Internet

SPIP3  Mise à jour : le 16 juillet 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos