Un cours introductif, comme initiation au changement de regard, sur des sujets « trop » bien connus

Une citation de Claude Bernard, grand médecin au 19ème siècle et à qui on doit l’approche expérimentale en médecine, m’a toujours inspiré : Ce qui nous empêche d’apprendre est ce que nous croyons déjà savoir, disait-il. J’ai été confronté à des étudiants, aux parcours complexes et qui arrivent avec la conviction qu’ils savent déjà, ce qu’est la santé, l’environnement, le développement durable. Ceci est naturel, car nous passons tous par une phase où nous valorisons nos acquis, en négligeant que l’acquisition est poursuivie, tout au long de la vie, jusqu’à la maturité qui fait surgir (cruellement) l’étendue de nos méconnaissances. Nous devenons de plus en plus exigeants, à une condition incontournable : apprendre à exercer son esprit critique, garder une distance, sans se contenter d’une idée, un concept, une théorie, quel que soit le prestige de son auteur. Il n’y a pas de vérité scientifique immuable ! L’accumulation de savoirs n’est pas juste un empilement amorphe, il faut apprendre à utiliser des sources différentes, organiser les différents apports en ensembles cohérents et découvrir des nouveautés, auxquelles il faudra faire une place dans l’édifice cohérent des connaissances.
Je sais aussi à quel point, disposer d’un bagage universitaire, est vu comme une garantie de pouvoir s’insérer dans la vie professionnelle. C’est bien plus rassurant d’apprendre à appliquer des savoir-faire, des variations sur un thème, sans jamais se questionner sur leur validité et les conditions de leur émergence, à un moment donné de l’histoire et de l’évolution sociale, encore moins imaginer les conséquences d’une action mal conçue ou insuffisamment réfléchie et qui peuvent apparaître longtemps après.
Je vous demande d’aborder les cours avec un esprit ouvert et critique. Il ne s’agit pas d’être d’accord avec moi ou de me croire sur parole. Si certains de mes propos heurtent vos connaissances actuelles, chaque fois ce sera l’occasion d’en débattre ensemble. Les forums au bas de chaque page, mais aussi les regroupements qui vont ponctuer le parcours, seront autant d’occasions. Si un mot, un terme, un acronyme, vous échappent, vous pourrez poser des questions ou faire des lectures additionnelles pour les préciser. Le moment viendra, pour le projet tutoré et le mémoire, où il vous faudra démontrer votre capacité à mettre en œuvre, en pratique, ce que vous aurez retenu des enseignements.

SPIP3  Mise à jour : le 1er août 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos