Aspects méthodologiques dans l’évaluation du risque par l’épidémiologie

Cette publication passe en revue les aspects méthodologiques par rapport à l’utilisation de l’épidémiologie dans l’évaluation du risque et analyse de façon critique la présentation des résultats de ce type d’étude. L’évaluation des risques sanitaires associés à une exposition occupationnelle ou environnementale comprend 4 phases :
- identification du danger, cad la mise en évidence du potentiel néfaste qu’ont certains agents pour causer des dommages sanitaires aux populations exposées ;
- l’analyse de l’exposition, soit la quantification de l’exposition et l’étude des caractéristiques des populations exposées ;
- la relation dose à effet, cad la modelisation du risque de survenue d’un effet ;
- La caractérisation du risque, cad l’évaluation de l’impact d’une modification du niveau d’exposition en termes de santé publique.

Le processus d’évaluation du risque repose sur des données d’exposition qui comportent des limitations. Il nécessite de faire des hypothèses et des choix subjectifs, des points qui doivent être considétrés quand cette approche doit guider la politique de la santé. devant ces incertitudes, nous suggérons que les estimations du risque individuel et de la charge globale de maladie soient systématiquement accompagnées d’estimations de la précision. Les risques doivent être présentés de façon à ne pas perdre la notion d’hétérogénéité de la population étudiée dans des formats agrégés des données. Des scénarios et des modèles différents doivent être utilisés. Ces méthodes sont illustrées dans l’évaluation de l’impact sanitaire de l’exposition à de la poudre de silice. (Epidemiology 1999 ; 10:585-595).

Voir en ligne : Aspects méthodologiques... (texte de la publication en anglais)

SPIP3  Mise à jour : le 27 avril 2017 | Chartes | Mentions légales | A propos