Les fonctions principales d’un SIG

Les fonctions principales d’un SIG comprennent :

  1. la saisie des données,
  2. la gestion des bases de données,
  3. l’analyse spatiale,
  4. la visualisation des données et des analyses.

La saisie des données consiste à intégrer dans le SIG des bases de données géoréférencées ou des données cartographiques ou photographiques (photographies aériennes ou spatiales par exemple) papiers sous une forme numérique. La numérisation peut se faire en utilisant les tables à digitaliser, par scanner ou par saisie interactive via Access, Excel, etc. pour les bases de données géo référencées non spatiales (comme les bases de données démographiques). La plupart des données géographiques utilisées sont actuellement sous un format numérique.

La gestion des bases de données est double. Elle consiste à harmoniser les différentes données (formats, échelles, structures de bases de données différentes) pour pouvoir les utiliser conjointement et à gérer les masses d’informations contenues dans les couches et les tables de données géographiques via un Système de gestion de base de données (SGBD) (Gadal et Gazel, 2005).

Dans l’analyse spatiale la plupart des SIG possèdent des modules de requête et d’interrogation des bases de données. Ils permettent de générer de nouvelles bases de données géographiques, de mettre en évidence des états du territoire, des dynamiques géographiques, de servir de support à des projets d’urbanisme, d’utiliser des systèmes de gestion du parcellaire foncier, etc. Une grande partie de la « puissance du SIG » dans les questions de santé est fondée sur sa capacité d’analyse spatiale (Clarke et al, 1996). L’analyse spatiale se réfère à la capacité de manipuler les données spatiales dans des formes différentes et d’en extraire ensuite de supplémentaires. Elle englobe une variété de méthodes et de procédures élaborées dans les différentes disciplines.

La visualisation des données et des analyses. Dans la plupart des cas, la finalité première d’un SIG est la visualisation cartographique ou graphique du résultat des analyses, interrogations et requêtes effectuées sur les bases de données. Il y a une recherche constante des meilleurs outils de visualisation pour permettre aux utilisateurs de bénéficier des résultats de l’analyse géospatiale et de soutenir le processus de prise de décision.

Poser une question

P.-S.

1.Clarke K.C., McLafferty S.L., Tempalski B.J. (1996). On epidemiology and geographic information systems : a review and discussion of future directions. Emerging Infectious Diseases. 2, p. 85-92.
2.Denegre J., Salge F. (1996). Les systèmes d’information géographique, PUF, Que-sais-je ?, 127 pages.
3.Gadal S., Gazel H., 2005, Introduction aux systèmes d’informations géographiques, Agence universitaire de la francophonie, ouvrage numérique WebCT.

info portfolio

GIF - 51.4 ko

Plan du cours

info portfolio

GIF - 51.4 ko
SPIP3  Mise à jour : le 29 septembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos