SIG et Internet, la cartographie sur le Web (Web Mapping)

Les caractéristiques de l’Internet offrent des perspectives considérables pour la transmission d’informations liées à l’espace géographique et au territoire. La nouveauté des réseaux globaux réside dans le fait que les données liées à l’espace géographique peuvent aussi être générées, orientées en direction d’un réseau, utilisées et distribuées de manière décentralisées et simultanées (Asche, 2001). En général, les trois caractéristiques de la présentation des données géographiques au sein de l’Internet peuvent être formulées ainsi : statique, interactive et cartes dynamiques (Asche, 2001 ; Kraak, 2001). L’utilisateur ne peut accéder à des informations statiques que dans un mode inchangé. Lors de l’application de la version interactive, l’utilisateur a un rôle actif : il peut concevoir des données et les visualiser. La façon de la présentation dynamique sert dans le but d’expliquer les processus et les relations en les visualisant comme un film, par exemple, les chronologies comme la distribution spatio-temporelle d’une maladie.
La cartographie sur le Web se définit comme un « ensemble de produits, de standards et de technologies permettant l’accès à de l’information géographique, sous forme de cartes, via le Web » (traduction libre de Web Mapping, Open GIS Consortium Glossary, 2007).

La naissance récente du « Web Mapping » (cartographie Internet) a ouvert la voie vers de nouvelles méthodes de partage d’informations, d’analyse de données, de visualisation de résultats et de communication. Construit autour de technologies évolutives et performantes, le Web Mapping apparaît aujourd’hui comme un élément incontournable de gestion de la santé publique. Le Web Mapping regroupe toutes les technologies récentes de diffusion de cartes de manière interactive sur Internet. La cartographie interactive sur Internet permet ainsi à l’utilisateur de disposer en ligne de données référencées spatialement (CNIG, 2006).
L’interrelation entre la cartographie, les outils SIG et l’Internet peut être illustrée par la figure suivante. Il apparait donc que la cartographie sur le Web provient de la conjonction de la cartographie sur l’Internet et que les SIG sur le Web sont nés d’un besoin de déploiement d’application plus complète sur l’Internet.

Les premiers développements ont été réalisés aux Etats-Unis et au Royaume-Uni et certains efforts sont entrepris en France depuis quelques années. Au Royaume-Uni, l’interface développée MAIGIS (Multi-Agency Internet Geographic Information Service), en associant aux données de santé des données socio-économiques, offre plus de possibilités. En France, nous citons par exemple, l’interface développée pour SentiWeb, MetaSurv et SIGne que nous verrons plus en détail plus tard dans les textes sur les exemples de réalisation des systèmes de surveillance épidémiologiques (CNIG, 2006).

Poser une question

P.-S.

Références

1.Asche, H. (2001). Kartographische Informationsverarbeitung in Datennetzen - Prinzipien, Produkte, Perspektiven. In : Web.Mapping 1. Raumbezogene Information und Kommunikation im Internet (C. Herrmann, H. Asche, eds.), Wichmann, Heidelberg.
2.Conseil National de l’Information Géographique (CNIG). (2006). Divers aspects de l’approche géographique pour la santé. Fiche du CNIG n°96 – 2006. Fiches du CNIG Groupe de travail "Aide à la maîtrise d’ouvrage".
3.Kraak, M. J. (2001). Webmapping - Webdesign. In : Web.Mapping 1. Raumbezogene Information und Kommunikation im Internet. (C. Herrmann, H. Asche, eds.), Wichmann, Heidelberg.
4.http://www.webmapper.net/thesis

info portfolio

GIF - 20 ko

Plan du cours

info portfolio

GIF - 20 ko
SPIP3  Mise à jour : le 29 septembre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos