Estimation d’exposition individuelle (bruit et santé). Exemple d’une étude en Lituanie

Une étude épidémiologique a été conçue pour vérifier si le bruit du trafic routier augmente le risque d’infarctus du myocarde en évaluant l’exposition individuelle dans le lieu d’habitation (Lekaviciute, 2007). L’objectif principal de cette étude était d’évaluer le bruit du trafic routier dans la ville de Kaunas (Lituanie) et d’estimer son influence sur le risque d’infarctus du myocarde chez les hommes dans la tranche d’âge 25-64 ans. Beaucoup de fonctions SIG ont été utilisées dans cette étude comme le géocodage des adresses, l’analyse spatiale et la modélisation, la géo-visualisation scientifique des résultats des analyses.

Pour cette étude ont été utilisées les bases de données sur la modélisation du niveau de bruit, ainsi que les bases de données SIG sur les limites des arrondissements de Kaunas, des réseaux routiers, des bâtiments et des adresses. Les données sur la modélisation du niveau de bruit ont été produites comme un résultat d’une carte de bruit stratégique pour la ville de Kaunas, conformément aux conditions requises de la Directive européenne relative à l’évaluation et à la gestion du bruit de l’environnement (Directive 2002/49/EC, 2002). Une autre partie des données sur le bruit de transport a été produite en modélisant le bruit avec un logiciel Mapnoise. Les données épidémiologiques ont été réassemblées à l’Institut lituanien de cardiologie où la base de données d’infarctus du myocarde a été créée.

Pour évaluer une exposition individuelle, le géocodage des adresses a été réalisé. Une adresse de chaque personne a été liée à la base de données des adresses de Kaunas. Les adresses des personnes géocodées ont été jointes avec leurs résidences actuelles, en utilisant les fonctions de jointures spatiales des données. Le niveau de bruit de chaque bâtiment où habitaient les personnes concernées a été calculé en utilisant les couches d’information SIG sur les bâtiments et la dispersion du bruit et en utilisant les fonctions de superposition spatiale. Pour attribuer le niveau d’exposition au bruit à chaque patient, les bases de données de la santé (infarctus du myocarde) et de l’environnement (bruit) ont été jointes, en attachant un niveau sonore approprié à chaque personne (Lekaviciute, 2007).
Une exposition individuelle au bruit dans un lieu d’habitation pour chaque personne a été utilisée pour une étude d’épidémiologie environnementale de cas-témoins, avec le but de définir statistiquement une augmentation du risque d’infarctus du myocarde à cause du bruit lié au trafic routier.

L’information et la visualisation scientifique ont été utilisées dans cette étude pour géo-visualiser et représenter spatialement les résultats de la modélisation du bruit, montrer les résultats sur les conséquences de la santé intégrées avec la carte d’exposition au bruit (Figure).

Un exemple de cette étude sur la santé et l’environnement montre les capacités d’utilisation des SIG pour l’évaluation de la pollution de l’environnement : modélisation de l’exposition du bruit lié au trafic routier, estimation et intégration avec les bases de données sanitaires. Les méthodes similaires peuvent être utilisées en travaillant sur la modélisation de la pollution de l’air et l’évaluation sur les différents risques sanitaires.

2 Messages de forum

Poser une question

P.-S.

Références :

1. Directive 2002/49/EC of the European parliament and of the Council of 25 June 2002 relating to the assessment and management of environmental noise. Official Journal of the European Communities.

2. Lekaviciute J. (2007). Traffic noise in Kaunas city and its influence on myocardial infarction risk, VD University Press, Kaunas.

info portfolio

JPEG - 61.5 ko
Figure 15

Plan du cours

info portfolio

JPEG - 61.5 ko
Figure 15
SPIP3  Mise à jour : le 30 octobre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos