Les grandes bases de données et les interfaces d’accès

Nous nous focaliserons d’abord sur la littérature scientifique (“blanche”), constituée de textes publiés dans des revues à comité de lecture. Ces articles, éditoriaux, revues de la littérature ont de ce fait reçu l’approbation des pairs avant publication. Bien sûr, ceci ne constitue pas une garantie. Il existe des revues plus ou moins prestigieuses.

Une première distinction doit être faite ici. Des bases de données ont été constituées et sont régulièrement mise à jour, regroupant les publications de manière thématique : MedLine pour le domaine biomédical, Stor pour les sciences humaines et sociales. Ces bases de données sont indexées et rendues accessibles au travers de portails qui offrent des possibilités de recherche plus ou moins sophistiquée. Ainsi, PubMed (cf lien associé) permet de réaliser des requêtes simples ou complexes et affiche des liens vers d’autres articles similaires...

Une version plus généraliste et accessible y compris en français et Google scholar. Nous devons donc aborder l’aspect moteur de recherche. Des robots parcourent en permanence l’information disponible sur Internet et indexent les documents, de façon à les retrouver rapidement et de manière fiable lors des classiques recherches, comme avec Google. Quand le champs est restreint à des informations d’un certain type (publications scientifiques par exemple), les tables d’indexation sont plus sophistiquées et permettent des recherches “pointues”. C’est le cas de PubMed. Enfin, un dernier cas est représenté par Scopus, une offre intégrée payante. Un moteur spécialisé recherche dans toutes les publications scientifiques répertoriées dans les bases de données et indexée par Scopus.

Trouver les articles pertinents (voir aussi la suite) ne suffit pas. Encore faut-il que ceux-ci soient accessibles en texte intégral. La plupart des revues offrent cette possibilité aujourd’hui, mais le service peut être payant. Il y a trois cas de figure :
- Les revues à accès libre permanent (la collection PLos par exemple) ;
- Les revues nécessitant un abonnement (accès toujours payant) ;
- Les revues payantes qui rendent le texte intégral disponible au bout d’un certain délai, typiquement de 3 mois à 1 an après la date de première publication.

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 22 mai 2018 | Chartes | Mentions légales | A propos