Quelques éléments d’épistémologie et leurs conséquences pratiques sur la manière de formuler les problématiques dans le champ de l’adaptation

Le texte auquel vous accéderez par le biais de cette page a été écrit à destination des étudiants du parcours “Adaptation au changement climatique”. Cependant, il y a au moins deux raisons pour lesquelles il concerne également les étudiants de SSEnTS.

  1. L’épistémologie, qui étudie les conditions de validité des savoirs, ne peut se limiter à des disciplines ou des domaines, dans la mesure où elle peut contester les choix mêmes de division de ces champs des savoirs ; si les exemples choisis s’insèrent dans un ensemble qui traite des transitions, nous restons à un degré d’abstraction général, tentant de nous situer dans des trajectoires historiques, ne serait-ce que pour questionner l’origine de nos idées et pratiques actuelles.
  2. La santé environnementale peut être présentée comme une écologie : l’étude des relations entre les vivants et leurs milieux de vie, sans jamais les séparer. La santé comme complet bien être devient alors une finalité (incontournable) du processus d’adaptation de chaque communauté à son milieu de vie, qui n’est jamais exclusif. La notion d’inclusivité, si souvent affichée aujourd’hui dans le champ social, devient une préoccupation élargie qui pourrait dépasser les découpages conventionnels et le cloisonnement des savoirs.
SPIP3  Mise à jour : le 7 décembre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos