Undoing the Demos, Wendy Brown

L’affirmation que le néolibéralisme est profondément destructeur de la fabrique et de l’avenir de la démocratie sous toutes ses formes se fonde sur sa compréhension comme plus qu’un ensemble de politiques économiques, une idéologie, ou un repositionnement de l’état et de l’économie. Il faut le voir, plutôt, comme un ordre normatif de la raison, développé pendant trois décennies et devenu une rationalité gouvernementale, largement et profondément disséminée. Le néolibéralisme transforme en caricature grotesque tout domaine ou entreprise humaines, en même temps que les humains eux-mêmes, selon une représentation spécifique de l’ordre économique. Toute conduite est une conduite économique ; toutes les sphères de l’existence sont positionnées et mesurées en termes et métriques économiques, même si ces sphères ne sont pas directement monétarisables. Dans la logique néolibérale et dans les domaines dont elle s’empare, nous sommes seulement et partout Homo economicus, pourtant une forme historique en elle-même. Très loin de la créature d’Adam Smith, mue par une tendance naturelle d’acheminer, commercer et échanger, l’homo economicus d’aujourd’hui est un bout de capital humain, solidement construit et gouverné, dédié à améliorer et défendre son positionnement compétitif, en augmentant son portefeuille de valeurs (monétaires et non-monétaires), dans toutes ses tentatives et destinations visées.. (extrait de la preface)

Plan du cours

    SPIP3  Mise à jour : le 7 décembre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos