Against the Grain, James Scott

Comment Homo sapiens sapiens est venu, seulement récemment dans l’histoire de l’espèce, à vivre en communautés peuplées et sédentaires, en contact étroit avec le bétail domestiqué et des poignées de graines de céréales, gouvernées par les ancêtres de ce que nous appelons aujourd’hui États. Ce nouveau complexe écologique et social est devenu le modèle de pratiquement toute l’histoire de notre espèce.
Considérablement amplifiée par la croissance démographique, le pouvoir de l’eau et la traction, des vaisseaux à voile et le commerce à grande distance, ce modèle a prévalu pendant 6 millénaires, jusqu’à l’introduction des combustibles fossiles. Le compte-rendu qui va suivre est animé par la curiosité concernant les origines, la structure et les conséquences de ce complexe écologique (système) fondamentalement agraire.
Le récit de ce processus est typiquement délivré comme celui du progrès, de la civilisation et de l’ordre public qui amènerait santé et loisirs. Pour autant, nos connaissances actuelles suggèrent que ce récit est faux et sérieusement trompeur. Le but de ce livre est de remettre en question ce récit, sur la base des lectures concernant les avancées archéologiques et historiques des deux dernières décennies.
La fondation des premières sociétés et états agraires... (entame du chapitre 1).

Plan du cours

    SPIP3  Mise à jour : le 7 décembre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos