Affronter les courants favorables ou contraires...

Nous avons l’habitude de traiter les situations comme des états et non des dynamiques. Du coup, on raisonne atouts et faiblesses ou facteurs facilitants et freins. Le risque serait de s’épuiser à pousser contre des forces installées, toute réparation étant assimilée au remplissage d’un tonneau percé.
En prenant le prisme des inégalités sociales de santé (ISS), nous poursuivons notre enquête sur la place de la justice sociale, comme déterminant de la santé et du complet bien-être. En gros, la question que nous posons porte sur l’intérêt d’agir sur le produit des forces inégalitaires (les ISS) ou plutôt sur les inégalités sociales qui confinent certains dans l’incapacité, le disempowerment, l’exclusion.
En clair, s’agit-il d’apprendre aux humains comment vivre, en conformité (un prêche) avec quelles normes légitimes, ou faudrait-il porter notre attention sur les obstacles, tels que décris par les concernés, en facilitant le développement de leur pouvoir d’agir, dans le sens de la réalisation de leurs aspirations, leur épanouissement selon leurs préférences, non individuelles, mais collectives, d’où notre interrogation : « Faut-il défendre la Société ? », ce qui nécessite de lui donner du sens.

Poser une question

SPIP3  Mise à jour : le 21 mai 2024 | Chartes | Mentions légales | A propos