Un bref aperçu du domaine des champs électromagnétiques

Parmi les sources potentielles il faut citer,
- Pour les très basses fréquences (aux alentours de 50Hz),

  • A l’extérieur : lignes électriques de transport et de distribution, transformateurs, câbles souterrains, voies ferrées, éclairage public ;
  • A la maison : installations électriques, lampes, divers appareils électroménagers ;
  • Au bureau : photocopieuses, fax, écrans d’ordinateurs, etc.

- Dans le domaine des radiofréquences et des hyperfréquences,

  • Les antennes de radio ou télévision,
  • Les radars,
  • La téléphonie mobile,
  • Les fours à micro-ondes.

Bien évidemment la popularisation des réseaux Wifi et des appareils ou accessoires bluetooth (communication sans fil) augmente les sources d’exposition. Dans l’état actuel des choses, l’OMS a conclu que les données ne confirment pas l’existence d’effets sanitaires avérés résultant d’une exposition à des CEM [1] de faible intensité dans le domaine des RF [2]. Ainsi, le monde scientifique reste sur une position selon laquelle il est peu probable que l’exposition à des champs de RF de faible intensité (notamment ceux émis par les téléphones mobiles et leurs stations de base) induise ou favorise l’apparition de cancers. Notons toutefois que la situation est loin d’être tranchée. En effet, l’IARC reconnaît que l’exposition aux très basses fréquences électromagnétiques est potentiellement liée aux leucémies de l’enfant.
Des recherches intenses sont menées à l’échelle internationale. Il s’agit d’un domaine propice aux controverses, accentuées par le fait que l’évolution technologique est extrêmement rapide, par rapport aux délais nécessaire pour étudier les dommages potentiels (études épidémiologiques longues et pathogenèse chronique).

2 Messages de forum

Poser une question

Notes

[1champs éléctromagnétiques

[2radiofréquences

info portfolio

GIF - 15.1 ko
SPIP3  Mise à jour : le 30 octobre 2020 | Chartes | Mentions légales | A propos