Question sur : Du type de données ayant servi à établir la relation dose-effet (animales , humaines) ? Question sur : Du type de données ayant servi à établir la relation dose-effet (animales , humaines) ? En réponse à :

Sujet : Du type de données ayant servi à établir la relation dose-effet (animales , humaines) ?

R�pondu le lundi 26 décembre 2016 par Bahati Cirimwami Chancelier

Oui, pour des raisons éthiques (surtout depuis le procès de Nuremberg), l’expérimentation sur l’homme est bien encadrée : il n’est évidemment pas question d’exposer délibérément un groupe de personnes pour étudier les effets d’un xénobiotique aux fins de recherches biomédicales . On utilise donc comme sujets d’expérience des animaux ; Elle permet de récolter de précieuses informations sur la toxicité aigüe, la toxicité subaiguë et la toxicité subchronique.
En effet ;quand les animaux grandissent et prennent du poids ;si on continue à leur donner la même dose nominale ;on abaisse le ratio/poids .il peut en outre arriver qu’un animal n’ingère qu’une partie de la dose dissimulée dans sa nourriture ou renverse de l’eau au dehors de sa soucoupe ; Donc les expérimentateurs pèsent la dose effectivement reçue.
La relation dose-effet est la relation entre la dose et l’effet à l’échelle de l’individu. L’augmentation de la dose peut accroître l’intensité ou la sévérité d’un effet. Une courbe dose-effet peut être tracée pour l’ensemble de l’organisme, la cellule ou la molécule cible. Certains effets toxiques, comme la mort ou le développement d’un cancer, n’ont pas un caractère progressif : ils représentent des effets « tout ou rien ».


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 26 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos