Question sur : A l’existence de barrières spéciales qui protègent certains organes Question sur : A l’existence de barrières spéciales qui protègent certains organes En réponse à :

Sujet : A l’existence de barrières spéciales qui protègent certains organes

R�pondu le samedi 17 janvier 2015 par Sidibe Arouna

Evidemment la diffusion de xénobiotiques dans un organe nécessite souvent l’opposition d’une barrière qui est en concordance avec le cas présent dont l’exemple qui s’en suit est la barrière céphalitique qui protège le cerveau dans le système nerveux.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 26 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos