Question sur : agrégation des coûts externes selon les sources de pollution_question 8_TD1 En réponse à :

Sujet : agrégation des coûts externes selon les sources de pollution_question 8_TD1

R�pondu le lundi 12 juin 2017 par Vincent Stanley

 Une centrale électrique d’une technologie est génératrice de plusieurs perturbations comme la pollution atmosphérique, la matrice aquatique, tellurique, pollution acoustique (bruit), etc...
Peut-on, en effet, procéder au cumul des coûts, externalités engendrés pour parvenir à l’évaluation monétaire totale ? Dans toutes les circonstances, cette problématique laisse comprendre que les composantes du coût soient des variables indépendantes.

L’agrégation des coûts externes des différentes sources de pollution d’un même combustible provoque un biais liés à différents polluants. Une source de polluants atmosphériques pourra produire différents polluants qui auront des impacts sur la santé en s’associant par exemple, ou en étant des facteurs amplificateurs des effets les uns par rapport aux autres. Par exemple , on sait que les effets des oxydes d’azotes (NO2, NO3,etc...) et des oxydes de souffre (SO2, SO3, etc...), souvent produits simultanément par les combustions d’énergies fossiles, vont avoir des effets relativement similaires. Ces effets ne vont certainement pas se cumuler aussi normalement que l’on pourra cumuler leurs coûts externes. Ces Polluants d’intérêt sanitaire sont des marqueurs mesurables d’une exposition complexe.

En tout état de cause, les études croisées sur les interactions de substances polluantes sont rares et semblent constituer une blocage d’ordre limitatif aux connaissances d’ordre épidémiologique. L’étude ExternE ne peut que refléter cette indépendance supposée des effets des substances toxiques et écotoxiques.


Forum bouton radio modere abonnement

forum vous enregistrer forum vous inscrire

[Connexion] [s’inscrire] [mot de passe oublié ?]

SPIP3  Mise à jour : le 24 octobre 2021 | Chartes | Mentions légales | A propos